Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
127.47 € 169.99 €
Voir le deal

3 participants

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

T-Kout
T-Kout
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 249
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  T-Kout Dim 3 Oct 2021 - 16:52

par - PROFILE AYITI on - Février 03, 2021
La Place d’Armes ou Place Notre-Dame est la plus ancienne place publique de la région du Nord. C'est l'endoit où l'on passera les milices de la colonie en revue et ce sera aussi le lieu de résidence des soldats du Cap pendant la période coloniale. Située dans la commune du Cap-Haïtien, la Place d'Armes est bornée au Nord par la Mairie du Cap-Haïtien qui s'étend à la rue Bourbon ou rue 20, au Sud par la Cathédrale qui s'étend à la rue Notre-Dame ou rue 18, à l'Est par la rue Dauphine (Lettre F) et à l'Ouest par la Délégation du Nord, l'Évêché et la rue des Capucins (Lettre H).

Selon l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN), la Place d'Armes du Cap-Haïtien qui est une architecture urbaine et un patrimoine national, est actuellement en bon état de conservation. Ce que certains Capois ne pensent pas forcément. Mais, les gens du Nord connaissent-ils vraiment l'histoire de cet espace urbain?

L'histoire rapporte que l'espace où se trouve la Place d'Armes du Cap-Haïtien actuellement fut, au début, un endroit libre entourant l'église, n'ayant aucune fonction proprement définie, et qui servira tantôt de marché, tantôt de rien du tout, jusqu'au 7 février 1707, lorsque le Conseil Supérieur du Cap publie un arrêté par lequel on y crée un marché des denrées alimentaires.

Le 10 mars 1710, une Assemblée coloniale convoque les administrateurs de la ville sur la nécessité de construire une fontaine sur la place pour répondre au problème d'eau auquel la population fait face. Il est prévu de prélever une taxe de dix sous sur chaque bannette de cuir de boeuf embarquée au Cap pour la construction. Mais, il y aura deux inconvénients: d'abord la taxe de dix sous sera insuffisante. Ensuite, il y aura un manque d'intérêt du côté de l'Assemblée coloniale pour le projet. Donc, dix ans plus tard, 1719, la fontaine ne sera pas construite et il faudra attendre jusqu'en 1735 pour qu'on érige enfin une vulgaire fontaine en bois sur la place qui sera remplacée par une autre plus attrayante en 1769.

En 1724, on construit, en face de l'église, à la lettre G, un espace en bois provisoire pour loger le Corps de garde, l'utiliser comme arsenal et maison pour les soldats. Le 30 juin 1736, le juge de Police du Cap publie une ordonnance par laquelle il transfère le marché de la place à la lettre Espagnole et à la rue 19. Cependant, cinq ans plus tard, le 26 juin 1741, pour favoriser une meilleure circulation des voitures, le même juge de Police est obligé de publier une autre ordonnance par laquelle il retoune à la place d'Armes le marché mais une troisième ordonnance du 23 avril 1742 y interdit la vente de certains produits.

Quelques exécutions qui ont eu lieu sur la place d'Armes du Cap pendant la période coloniale française:

En 1757, accusé de séduction, de profanation et d'empoisonnement par les autorités françaises de Saint-Domingue, François Mackandal est activement recherché. En janvier 1758, il est capturé au Cap-français et un Arrêt du Conseil Supérieur du Cap le condamne à mort. Le 20 janvier 1758, il est livré au bûcher, amas de bois sur lequel on le met vivant pour le brûler publiquement sur la place d'Armes.

Le 25 février 1791, Vincent Ogé, Jean-Baptiste Chavannes, vingt-et-un (21) de leurs compagnons et treize autres (13) combattants pour l'égalité politique avec les colons blancs, sont condamnés respectivement au supplice de la roue, à la pendaison et aux galères. Deux jours plus tard, un autre combattant est brûlé vif sur la place d'Armes.

En novembre 1791, la tête de Dutty Boukman, l'initiateur du Congrès de Bois-Caïman, et le cadavre du père Philémon de la paroisse de Limbé, aumônier dans l'armée de Biassou, sont exposée sur la place d'Armes du Cap avec l'inscription "tête de Boukman, chef des révoltés".

Toujours en 1791, pendant la révolte générale des esclaves, vingt à trente prisonniers noirs sont brulés ou pendus chaque jour sur la place d'Armes du Cap. En revanche, en août 1793, incapable de rétablir l'esclavage dans le Nord de Saint-Domingue, Sonthonax se trouve dans l'obligation historique de proclamer la liberté générale des esclaves depuis la place d'Armes du Cap.

En revanche, réaménagée en 2002, en prélude à la célébration du bicentenaire de l'indépendance nationale, la place d'Armes du Cap-Haïtien est très fréquentée par les Capois recherchant loisirs et détentes. Elle est aussi le lieu des débats informels en plein air entre politiciens, étudiants et militants. En 2018, sous les yeux de ses parents, on a vu un enfant haïtien qui s'apprêtait à saluer l'Empereur Jean-Jacques Dessalines. Mieux encore, le 10 août 2019, la place d'Armes du Cap-Haïtien a reçu un évènement culturel et touristique tout particulier: Dîner En Blanc (DEB2019).

Pour études complémentaires, PROFILE AYITI vous recommande "Médéric-Louis-Élie Moreau de Saint-Rémy, Description de la partie française de l'Isle de Saint-Domingue, tome I, 1797; Beaubrun Ardouin, Étude sur l'histoire d'Haïti, tome IV, 1853; Terry Rey, The priest and the propheters: Abbé Ouvrière, Romaine Rivière, and the Revolutionary Atlantic World, Oxford University Press 2017."

#Team_PROFILE_AYITI
#AYITI_SANS_MENSONGE

M. Charles Philippe BERNOVILLE
Président et directeur des recherches.


https://www.profileayiti.com/2021/02/lhistoire-meconnue-de-la-place-darmes.html
Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Don Karlos Dim 3 Oct 2021 - 19:56

excellent
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Joel Lun 4 Oct 2021 - 10:41

Si vous voulez savoir,comment ces places ,ces villes ont ete fondees ,d'ou leurs noms viennent allez sur le site de la BIBLIOTHEQUE NATIONALE FRANCAISE.
Insertez MOREAU DE SAINT MERY.

Il a publie les bouquins,avant la revolution de 1789.
L'addresse est:

https://gallica.bnf.fr
MOREAU DE SAINT MERY/SAINT DOMINGUE
Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Don Karlos Lun 4 Oct 2021 - 11:21

Le Doyen joel est de plus en plus surprenant et intriguant.. Depuis 18 ans, Joel casse les oeufs sur la tête des français, à l'époque où il était encore gentil, il disait pas que j'etais un fasciste ou duvialiériste, il disait que j'étaits un défenseur de mon pays d'adoption.. quelle adoption😅😅😅😅😅..... Le doyen critiquait même l'usage de la langue française... Il voulait bannir la langue française partout où elle se trouvait, même en France s'il pouvait...

Et brusquement, Joel l'anti-français est devenu francophile, il ne passe pas un jour sans que notre Jojo national nous renvoie à la France, aux sites français, à la bibliothèque nationale de France..

Pour moi. Jojo.......qui ai ėtudié et vécu en Angleterre... tu n'as pas un peti quelque chose de British pour moi... un petit kichoy.....😂😂😂😂😂😂🤣🤣🤣🤣🤣🤣 sais tu que la déclaration originale d'independance d'Haiti de 1804 proclamée sur la place d'arme aux Gonaives se trouve dans le British museum à Londres..

Joel a dû retrouver la française qu'il avait rencontrée sur les champs élysées du temps de sa fringante jeunesse et  qui avait fait chavirer son coeur et qui l'a laissé pour mort de chagrin au bord de la Seine... ( ce qui explique son désamour pour la France pendant 18 ans)....

Je sens un retour magique, une joie trépidante dans le coeur du Doyen pour la France éternelle.... Comme dirait Karl Zero.. Pourvu que ça  dure....
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Joel Lun 4 Oct 2021 - 13:41

KARLOS;

Je ne suis pas FRANCOPHILE;je connais trop bien l'histoire francaise pour l'etre.

Ce qui m'intrigue ,c'est pourquoi nous sommes si en retard ,les FRANCOPHILES y sont pour beaucoup.

Si vous etes un HOMME DU NORD ,vous devez lire le BARON DE VASTEY-POMPEE VALENTIN qui etait l'un des secretaires de DESSALINES et plus tard l'ARCHITECTE de la politique PROGRESSISTE de HENRY CRISTOPHE.
Ce type qui etait un QUARTERON fils d'un COLON FRANCAIS et d'une "mulatresse".
Il etait cousin d'ALEXANDRE DUMAS (pere)
Il haissait la FRANCE jusqu'a l'obsession ;MORT le meme jour que HENRY CRISTOPHE.

Et puis pour continuer de parler de ressources .
Voici AINSI PARLA L'ONCLE sur la BIBLIOTHEQUE NUMERIQUE de l'UQUAM DE MONTREAL.Sur ce site ou peut trouver beaucoup d'autres classiques d'auteurs haitiens comme AINSI PARLA L'ONCLE:

http://classiques.uqac.ca/classiques/price_mars_jean/ainsi_parla_oncle/ainsi_parla_oncle.html

KARLOS;
Qaund je poste quelque chose,je ne m 'addresse pas seulement a vous et je continue de croire "dur comme fer" qu'HAITI n'a qu'une seule langue et c'est le CREOLE .
C'est ce que croyait DESSALINES et POMPEE VALENTIN
Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Don Karlos Lun 4 Oct 2021 - 16:36

Joel dit
Je ne suis pas FRANCOPHILE;je connais trop bien l'histoire francaise pour l'etre
.

Tout d'abord, je tiens à remercier Joel pour le lien qu'il nous a communiqué sur l'essai d'ethnographique de Jean Price-Marx, Ainsi parla l’oncle. Ouvrage de référence à lire et à relire.

Ensuite, je vais quand même ajouter deux petites choses... Mais avant de me prononcer,  je vais reproduire quelques phrases de la préface d'Ainsi parla l'oncle, pour te dire que je suis d'accord avec toi sur la responsabilité des élites négres sur le chaos haitien...

Par un paradoxe déconcertant, ce peuple qui a eu, sinon la plus belle, du moins la plus attachante, la plus émouvante histoire du monde - celle de la trans- plantation d'une race humaine sur un sol étranger dans les pires conditions biolo- giques - ce peuple éprouve une gêne a peine dissimulée, voire quelque honte, a entendre parler de son passé lointain...'....................

Evidemment le parti le plus simple pour les révolutionnaires en mal de cohésion nationale était de copier le seul modèle qui s'offrit a leur intelligence. Donc, tant bien que mal, ils insérèrent le nouveau groupement dans le cadre disloque de la société blanche dispersée, et,ce fut ainsi que la communauté nègre d'Haïti revêtit la défroque de la civilisation occidentale au lendemain de 1804. Dès lors, avec une constance qu'aucun échec, aucun sarcasme, aucune perturbation n'a pu fléchir, elle s'évertua à réaliser ce qu'elle crut être son destin supérieur en modelant sa pensée et ses sentiments, a se rapprocher de son ancienne métropole, à lui ressembler, a s'identifier à elle. Tâche absurde et grandiose ! Tâche difficile, s'il en fut jamais


Ces quelques mots révèlent au grand jour l'aliénation culturelle de l'élite haïtienne d'antan.. Plus précisément, la maladie psychique que Jean Price Mars qualifie métaphoriquement de bovarysme collectif des élites haïtiennes. Comme il est question ici de francophilie,  plein de noms me viennent en tête. Je pense à Césaire, Senghor, Stanislas adotevi Edouard Glissant, René Maran, René Depestre et bien d'autres. Mais deux noms retiennent mon attention au moment où j'écris ces mots, et curieusement ce sont deux Leon : Léon Gondtran Damas et Léon Laleau.

Dans son fameux poème le " Hoquet" Gondtran Damas écrit ceci...
Ma mère voulant un fils très do, très ré, très mi, très fa très sol, très la, très si, très do,ré-mi-fa, sol-la-si.do  Il m'est revenu que vous n'étiez encore pas, à votre leçon de vi-o-lon, Un banjo, vous dites un banjo, comment dites-vous, un banjo, Non monsieur, Vous saurez qu'on ne souffre chez nous
ni ban
ni jo
ni gui
ni tare
les mulâtres ne font pas ça
laissez donc ça aux nègres...

Laleau écrit lui :
D’Europe, sentez-vous cette souffrance

Et ce désespoir à nul autre égal

D’apprivoiser, avec des mots de France,

Ce cœur qui m'est venu du Sénégal.


Tout est dit, nous sommes en plein francophilie. Et c'est exactement ce que l'indigénisme de Price- Mars combat âprement, c'est pourquoi Senghor lui même qualifie ce dernier de " pére de la négritude". Jean Jacques  Roumain combat la francofolie de Laleau pour admettre une identité haïtienne propre.

Mais curieusement Joel, Tous ces auteurs brillants cités s'expriment en langue française... Quel paradoxe.. hein... Voilà le paradoxe ..... Eh bien, vois tu Joel l'indigénisme haitien est un duvaliérisme sans Duvalier puisqu'il le précède, et c'est sur le fondement même de l'identité négro africaine que le duvaliérisme va asseoir ses rêveries pour pour faire un dechoukaj du bovarysme culturel de l'élite de Petionville.... Quel paradoxe n'est ce pas?

Ce qui me fait revenir sur les deux petites choses que j'avais promises de te dire...

La premiére chose est que tu dis que tu n'es pas francophile mais curieusement tu connais parfaitement l'histoire de Frànce.. C'est un paradoxe...car mon cher Joel, la francophilie ce n'est pas seulement l'amour des français,  c'est aussi et surtout l'amour de la littérature et de l'histoire de France. Or tu transpires à grande goutte l'amour de cette Histoire qui te sort par les narines.. On ne peut pas connaitre si bien une histoire sans passion. c'est du temps et de la dévotion.... Paradoxe...

D'ailleurs, tu me fais drôlement penser au profil psychologique de BARON DE VASTEY-POMPEE VALENTIN. C'est malheureusement la loi de l'élastique de l'attraction-répulsion qui sème le paradoxe dans les esprits complexes cherchant en vain une solution aux désillusions du monde.

La deuxiéme chose Joel est je distingue la francophonie et la francophilie.  S'il y a une chose sur laquelle, je crois qu'aucune querelle n'est possible  entre toi et moi, c'est la francophonie. La francophonie est une cacophonie politique, c'est une abnégation totale de la civilisation africaine. La Francophonie est le tombeau de l'homme négre aliéné post colonial. C'est un colonialisme adouci, c'est le même marteau qui frappe mais le manche est plus court.  Ce qui m'amène à te dire qu'on peut être francophile sans être francophonique.

Moi qui adore Aimé Césaire et qui ai pris le risque de disserter sur la négritude dans une fac française,  j'aurais aimé t'offrir quelques lignes du cahier d'un retour au pays natal.. Mais non non... Et ce n'est pas un paradoxe, tigritude oblige...je préfère te balancer avec fracas la réplique de Wole Soyinka...Le tigre ne proclame pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie et la dévore.

Donc, Joel non seulement tu es francophone, tu es francophile, mais tu es par dessus tout un francofou...😅😅😅😅😅🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣 Un petite chanson de Georges Brassens, et de Charles Trenet, et hop  je te fais faire un tour de piste qui va te rappeler ta fringante jeunesse petionvilloise.. un village gaulois au coeur des Caraibes.

Des souvenirs familiers
Je revois ma blouse noire
Lorsque j'étais écolier
Sur le chemin de l'école
Je chantais à pleine voix
Des romances sans paroles
Vieilles chansons d'autrefois .......
... Quand j'étais au lycée de Pétionville...
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Joel Lun 4 Oct 2021 - 19:42

Peut etre que je dois expliquer que j'etais FRANCOPHILE dans le temps;je ne suis plus.
Dans l'automne de ma vie,plus pres de l'hiver ,de l'hiver si cette metaphore
L'education en HAITI vous force a etre FRANCOPHILE.

Dr PATRICK BELLEGARDE SMITH ,le petit fils de DANTES BELLEGARDE qui etait l'architecte de cette education a critique son grand pere.
Ironiquement,PATRICK BELLEGARDE SMITH etait le CHAIRMAN du DEPARTEMENT of AFRICAN STUDIES a l'universite du WISCONSIN.
Un potache haitien ne sait rien de l'histoire de l'AFRIQUE ,sait ce qu'il y a a savoir de la litterature francaise etc...

L'histoire africaine est une riche histoire ;je croyais en HAITI que l'AFRIQUE n'avait pas d'histoire et que nous venions de la jungle.

Sur ce site ,il y avait un type qui decrivait les AFRICAINS avec des OS DANS LE NEZ  tout comme  on les decrivait dans les bandes dessinees de TINTIN.
Peut etre que les BELGES dans les annees 1930s voulaient justifier l'haulocoste du CONGO,l'un desplus grands de toute l'histoire de l'humanite.

Pour ceux qui ne le savent pas,les BELGES ont extermine entre 10 a 15 millions de CONGOLAIS entre 1885 et 1908.

Il y a l'histoire de la reine NZINGA in N'GOLA (17eme siecle)
qui avait passe plus de 30 ans a resister aux PORTUGAIS,qui avait cree ce qu'on appelle les QUILOMBOS (les villages fortifies).
Tout ca pour prevenir et resister les RAIDS des PORTUGAIS venus s'approvisionner en ESCLAVES .

C'est du vric et du vrac,KARLOS ,francophile ,je ne le suis plus ,"it's crazy" pour quelqu'un qui connait un peu l'histoire coloniale de l'etre.

Pour finir ou pour commencer ,il y a beaucoup de livres interessants sur le site se l'UQAM ,comme tous les livres publies par FRANTZ FANON,AIME CESAIRE et bien d'autres
Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Don Karlos Mar 5 Oct 2021 - 9:58

Puisque tu parles de la Reine  Zingha, c'est interessant puisque j'ai la chance d'avoir dans ma bibliothéque l'histoire de toutes les reines d'Afrique... Excellent...
Joel dit..
L'education en HAITI vous force a etre FRANCOPHILE.
Même si je n'ai pas étudié en Haiti, je sais en effet, que l'école élitiste en Haiti est tournée vers le système français... D'ailleurs, certains lycées de Petionville sont rattachés à la Martinique, les bacheliers passent le bac français  dans l'académie de la Martinique... pour accéder aux grandes écoles..
Mais vois tu Joel, j'ai fait toute ma scolarité dans le systéme français, mon bac  au lycée Schoelcher de Fort de France, ( je rappelle qu'Aimé Césaire a été élève et professeur au lycée Schoelcher).
et tu vois Joel cela ne m'a pas  jamais empêché de scruter l'histoire de l'Afrique, d'y aller et même de gouter aux délices de ses jardins d'Eden..😅😅😅😅😅 A tel point que j'ai une passion pour ses reines...


L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. D4f3ef10[/url]

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. 00355610

L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. 412e5410

Contenu sponsorisé


L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien. Empty Re: L'histoire méconnue de la Place d'Armes du Cap-Haïtien.

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 2 Oct 2022 - 17:54