Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Chainsaw Man Tome 15 Édition Spéciale : où l’acheter ?
12.99 €
Voir le deal

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

5 participants

Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  gwotoro Sam 21 Juil 2007 - 22:33

[size=16][b]RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur[/size

Ce reportage traduit de Miami Herald circule sur le réseau internet depuis une semaine et donne lieu à des échanges entre internautes haïtiens et à des réactions d’amis dominicains. Il renvoie à des problèmes identitaires qui, s’ils ne sont pas identiques, font penser à ceux que dans plusieurs de ses compartiments notre société éprouve.

Pour la population de cette République caribéenne, les cheveux crépus ou la peau foncée constituent un handicap social. Les femmes emploient donc les grands moyens pour paraître blanches. Quitte à se renier.

Yara Matos attend patiemment que la coiffeuse ait fini de lui attacher les longues mèches de cheveux lisses importées de Chine. La jeune femme n’a rien contre les cheveux crépus. Même si les Dominicains les surnomment le « pelo malo » [les mauvais cheveux], ce qui est très péjoratif. Mais une femme qui a une activité professionnelle ne peut se permettre de garder ses cheveux au naturel. « Quand on travaille dans une banque, on ne peut pas avoir les cheveux crépus, ça a un côté négligé. Les cheveux lisses sont en revanche une marque d’élégance, assuret-elle. Ne croyez pas que je cherche à faire plus blanche ; je veux juste être jolie. » Et pour la majorité des femmes de République dominicaine, être jolie, c’est avoir l’air moins noire.

Les coiffeurs de l’île sont célèbres dans le monde entier pour avoir mis au point les meilleures techniques de lissage des cheveux. Les étals des rayons cosmétiques regorgent d’extensions capillaires, de produits pour blanchir la peau et pour assouplir les cheveux. L’identification ethnique est un sujet complexe et épineux dans le pays, elle se définit moins par la couleur de la peau que par la texture des cheveux, la largeur du nez et même l’épaisseur du portefeuille. Plus vous êtes riche et plus votre peau paraît blanche. Et, selon les spécialistes du sujet, cette attitude s’explique par un rejet de tout ce qui est noir. Ici prévaut, comme dans toute l’Amérique latine, la règle de la goutte de sang. Sauf qu’ici elle fonctionne à l’inverse : une seule goutte de sang blanc suffit pour se considérer comme blanc. Un simple coup d’œil dans les rues de ce pays permet de s’apercevoir que 90 % des Dominicains sont noirs ou métissés. Mais, d’après les chiffres du recensement, seulement 11 % des 9 millions d’habitants du pays sont noirs.

Pour de nombreux Dominicains, être noir, c’est être haïtien. Résultat, les Dominicains de couleur préfèrent recourir à un vocabulaire qui remonte à des centaines d’années pour définir leur ascendance : ils se disent indien, indien grillé, indien crotté, indien délavé, indien foncé, cannelle, moreno ou mulato, mais rarement negro. « On a dit aux Noirs de Cuba qu’ils étaient noirs mais, on a dit aux Noirs de la République dominicaine qu’ils étaient indiens », explique l’historienne dominicaine Celsa Albert, qui est noire. « Je ne suis pas indienne. Cette couleur de peau n’existe pas. Les gens me disaient : ‘Tu n’es pas noire.’ Si moi je ne suis pas noire, alors il n’y a pas le moindre Noir sur cette planète. »

« Sous Trujillo, il n’y avait rien de pire que d’être noir »

Pour les chercheurs, cette question de l’identité raciale remonte au XVIIIe siècle, quand l’économie de la canne à sucre s’est effondrée et que de nombreux esclaves sont devenus libres et ont pu se hisser dans la société. Ensuite, le conflit avec Haïti – qui partage l’île d’Hispaniola avec la République dominicaine – a commencé. Les esclaves d’Haïti se sont révoltés contre les Français et ont déclaré leur indépendance en 1804. Les Haïtiens se sont emparés de l’île entière en 1822 et ont pris le pouvoir dans l’ancienne République dominicaine hispanique.

Encore aujourd’hui, la fête de l’indépendance de la République célèbre non pas la fin de siècles de colonisation espagnole, mais la fin de l’occupation haïtienne. Le dictateur Rafael Trujillo, au pouvoir de 1930 à 1961, a attisé le sentiment anti-haïtien, et on l’accuse d’être à l’origine de ces nombreuses catégories raciales qui évitent à tout prix le mot « noir ».

Cette pratique a continué sous le président Joaquín Balaguer, qui se plaignait souvent de ce que les Haïtiens « assombrissent » le pays. « Sous la présidence de Trujillo, il n’y avait rien de pire que d’être noir », raconte le poète africain-américain Blas Jiménez. L’animosité à l’égard des Haïtiens est tenace. Il n’est pas rare que des Dominicains noirs soient expulsés par erreur, et les lynchages d’Haïtiens se multiplient. Le gouvernement refuse la citoyenneté et l’éducation aux enfants des clandestins haïtiens nés sur le sol dominicain. Quand la militante des droits des immigrés Sonia Pierre a remporté le prestigieux prix des droits de l’homme Robert F. Kennedy en 2006, le gouvernement a riposté en essayant de la priver de sa citoyenneté, au motif qu’elle serait en fait haïtienne.

« Il y a un refus incroyable de la couleur noire – ce qui est noir est forcément mauvais », explique la féministe noire Sergia Galván. « La couleur noire est associée à l’opacité, à l’illégalité, à la laideur, à la clandestinité. Il règne ici la dictature d’un certain type de beauté et la pression sociale est extrêmement forte. Il y a même des écoles où les tresses africaines et les cheveux crépus sont interdits. » À en croire certaines femmes, le rejet des cheveux crépus est tellement ancré dans les mentalités que les gens insultent les femmes qui ne se les font pas lisser. « Je ne peux pas prendre le bus, sinon les gens me tirent les cheveux et y plantent des peignes », explique Xiomara Fortuna, une artiste qui tient à sa coiffure afro. « Ils me demandent si je viens de sortir de prison. Les gens refusent d’être confrontés à l’image de leurs cheveux au naturel. »

Les heures passées chez le coiffeur pour se faire poser des extensions capillaires ou subir de douloureux traitements chimiques afin de défriser les cheveux sont en fait une expression du nationalisme dominicain, estime Ginetta Candelario, qui étudie la complexité des liens entre race et beauté en République dominicaine au Smith College, dans le Massachusetts. « Ce n’est pas de la haine de soi, explique Ginetta Candelario. Pour subir tout cela, il faut vraiment avoir confiance en soi. C’est une manière de prendre soin de sa personne, de manifester l’amour de son pays, mais aussi de s’affirmer et de se faire plaisir. » L’argent, l’éducation et la classe sociale – et évidemment des cheveux lisses – peuvent permettre à des Dominicains à la peau foncée de passer pour des Blancs. De nombreux Dominicains disent d’ailleurs qu’ils ignoraient qu’ils étaient noirs jusqu’à ce qu’ils se rendent aux États-Unis.

Frances Robles
The Miami Herald
vendredi 13 juillet 2007

gwotoro
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Rodlam Sans Malice Dim 22 Juil 2007 - 8:00

Si Pena Gomez, Big Papi ,Sammy Sosa , Alphonso Soriano ne sont pas des noirs ,alors cette couleur n'existe nulle part sur cette terre.Je me demande si les femmes dominicaines meprisent aussi ces athletes millionaires de leur pays ?Pourtant il y a un autre athlete dominicain qui joue au Red Sox qui se coiffe comme Bob Marley.Je suis sur que les femmes blanches dominicaines n'hesiteraient pas à l'epouser.

Cela me rappelle un jeune ingenieur haiitien qui frequentait une dominicaine blanche pauvre à New York.Notre bonhomme est loin d'etre un Appolon,un jour il nous disait que le frère de la femme qui n'approuvait pas la relation de sa soeur avec un haitien fut etonné de la reprimande de sa soeur qui lui faisait remarquer que le jeune ingenieur noir est de loin son superieur et n'etait-ce sa couleur elle n'aurait pas eu la chance de frequenter un homme aussi bien eduqué qui parle trois langues et qui donne des lecons de mathematiques et de musique à ses enfants ; la femme dit à son frère ne vois-tu pas pour moi il a les yeux bleus et des cheveux blonds parce que c'est lui qui s'occupe de moi , de vos neveux et nieces.
Rodlam Sans Malice
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Joel Dim 22 Juil 2007 - 10:15

Moi,je n'associe pas la "blancheur de la peau" avec les dominicains.Il y a très peu de dominicains avec cette "blancheur de peau"
C'était comme pendant la première campagne électorale entre PENA GOMEZ et LEONEL FERNANDEZ;le New York Times couvrait cette campagne sous l'angle racial,comme quoi Gomez serait noir et Fernandez serait "je ne sais quoi.

Fernandez répondit au reporteur "de quoi parlez vous,regardez mes cheveux,qu'est ce qui a de blanc avec moi,soyons sérieux"
Et puis pour ces Dominicains qui voudraient effacer l'Afrique de leur héritage ,il n'y a qu'un mot pour les décrire :stupidité.
Quand vous donnez à l'autre l'avantage de cette artificialité qui est la couleur de la peau ,vous lui donnez un avantage qui ne devrait pas exister.
Regardez un COLIN POWELL qui se désigne par l'étiquette Africain-Américain.En le regardant ,quelque héritage sanguin europen est manifeste dans ses veines ,pour ce que ça vaut ,car la notion de race n'est que sociologique ,elle n'est pas physiologique.
Comme le grand intellectuel noir américain W.E.BURGHARDT DUBOIS qui était on ne peut plus "mulatre" ;du coté paternel il était un cousin du président Boyer et un neveu de Elie Dubois ,du coté maternel son grand père était un "blanc" allemand.
Oui,quand on lui disait qu'il avait hérité son intelligence de ses ancètres européens ,il répondait "catégoriquement non";il avait hérité cette intelligence de son héritage africain ,profitant d'énumérer les grands intellectuels africains de la période du Moyen Age (européen) quand l'Europe était plongée dans l'ignorance.
Les dominicains ont encore de l'Espoir car nous haitiens nous leur apprendrons à ètre noiirs ,bien que nous avec notre elite aliénée nous avons encore beaucoup de travail à faire!

Joel
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Marc-Henry Dim 22 Juil 2007 - 12:21

Comme vous dites ami Joël, c'est un problème de société, cette affaire de couleur. En fait, j'en donne très peu d'importance à ces sujets. D'ailleurs, je ne réponds jamais à des postes qui traitent des questions de mulâtres et de noirs. Parce que je sais que les blancs ne font pas la différence entre un noir et un mulâtre sauf pour manipuler les cerveaux creux de certains mulâtres contre des noirs ou des noirs contre des mulâtres.

Quand j'avais 18 ans. Je sortais avec une belle canadienne du collègue. Ses parents ne voulaient pas qu'elles rentrent à la maison avec un noir. Nous avons passé deux ans ensembles et nous avions toujours gardé contact. Quand elle a vu que je ne voulais plus sortir avec elle, elle tombait en amour avec un latino.

Quelques mois plus tard, elle tombait enceinte. Je vous confirme qu'ils ont eu un enfant mulâtre et que ses parents ne voulaient rien savoir du bébé et avaient proposé à leur fille de donner le bébé en adoption. Fin de citation

Par ailleurs, j'ai vu récemment à la télévision que des chinoises font des chirurgies pour ressembler aux femmes européennes. Elles dépensent des milliers de dollars pour devenir belles comme les femmes européennes. Elles changent leurs yeux. Elles agrandissent leurs jambes, etc..

Il y a beaucoup de femmes haïtiennes malheureusement qui blanchissent leurs peaux pour attirer les hommes haïtiens disent-elles ? Il y a des femmes blanches qui posent de nouvelles fesses pour se rapprocher des africaines qui ont des fesses dures et appétissantes. Lol

Effectivement, c'est un problème de société. C'est une mode. Vous savez cela me fait penser aux gens qui se prennent pour d'autres. Ki ap pete pi ho ke bounda yo. Vous comprenez ce que je veux dire.


Pour terminer, nous vendons des produits blanchissants et figurez-vous ce que nos nombreux clients haïtiens nous demandent comme produits des cosmétiques et de santé beauté ? Posez la question c’est d’y répondre. Vous savez cela me gêne quand ils incitent devant mon patron blanc pour avoir ces produits tout en lui expliquant comment les femmes haïtiennes utilisent ces produits pour se blanchir la peau.


Dernière édition par le Dim 22 Juil 2007 - 13:22, édité 1 fois
Marc-Henry
Marc-Henry
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6347
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

https://www.forumhaiti.com

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Sasaye Dim 22 Juil 2007 - 12:47

Lorsque Michel Caroit, journaliste français, correspondant d'un journal français et, quelquefois, de Radio Métropole, disait, en défense des Dominicains, face aux accusations de racisme contre ceux-ci:
Comment les Dominicains peuvent-t-ils etre des racistes? c'est la nation la plus métissée du monde !!!
La réponse de plusieurs intellectuels dominicains était que les observations de M. Caroit venaient de sa perception d'européen et que les Dominicains ne se voyaient pas ainsi.

Comme je l'ai déjà mentionné dans l'un de mes textes, ce complexe d'infériorité est si répandu que celui qui demanderait à un dominicain à peau noire s'il est haitien, risque de se faire poignarder.
Je vous assure que c' est vrai.

Ah oui, ils sont très avancés dans l'art de se maquiller.
La bourgeoisie haitienne le reconnait. Savez-vous que les salons de beauté les plus achalandées en Haiti sont établis par des Dominicaines qui accaparent la clientèle bourgeoise de Pétionville et des quartiers huppés?


Il est aussi rapporte que Trujillo, qui est d'ailleurs d'origine haitienne, mais complexé comme beaucoup de membres de l'élite actuelle d'Haiti; a accuelli des réfugiés nazis avec pour dessein de blanchir la population dominicaine.
Il semble qu'il n'a pas réussi car, peut-etre, les Allemands n' étaient pas intéressés à se mélanger avec les métis.

Pour identifier les haitiens, avant de les massacrer, les hommes de Trujillo demandaient à tous les noirs qu'ils rencontraient, de prononcer le mot "perejil".
Ce mot, qui signifie persil, est très difficile à prononcer par quiconque n'est pas hispanophone.

La grande différence est que, en dépit de toutes nos misères, nous Haitiens, nous savons et acceptons qui nous sommes. Des dignes représentants de la race noire.

L'attitude des Dominicains n'est pas seulement stupide.
Ils souffrent d'un complexe d'infériorite avancé.
Sasaye
Sasaye
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Joel Dim 22 Juil 2007 - 13:42

Marc,

Il ne faut pas oublier ces dames d'Hollywood qui vont chez les chirurgiens plastiques pour recevoir des injections pour rendre leurs lèvres (plus) épaisses.
C'est un trait admiré d'Angélina Jolie ,je ne sais pas si c'est "artificiel" ou pas.
Quant à Trujillo ,il s'était fait préparé une spéciale poudre blanche pour que sa peau apparaitrait plus pale qu'elle ne l'était vraiment.

Et puis à propos de Michel Caroit ;pour qu'il dise que le peuple dominicain est le plus métissé qui soit;comparé à quel peuple.
Peut ètre que Caroit cotoyait les métis dominicains .Je n'ai vu dans plusieurs documentaires sur la République Dominicaine que des Noirs.Les noirs qu'on peut rencontrer quand on visite Cité Soleil ou Raboteau.
Je me souviens d'un documentaire sur le peuple des Amériques (sud du Rio Grande) sur la télévision publique américaine-The Americas.Dans l'épisode consacré à l'ile d'Haiti,le narrateur disait que les dominicains à peau claire étaient si désespérés ,avec cette question qui leur échappait car la dominicanie était en train de se noircir ,que les bourgeois dominicains de cette persuasion étaient en train de se marrier avec leurs cousins.
C'est presque comique!

Joel
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Marc-Henry Dim 22 Juil 2007 - 15:18

Joël


En parlant du cas de Trujillo, j'aimerais que nous fassions un parallèle entre le Cuba de Batista, les noirs, les mulâtres et les blancs dans ce pays. Il va de soi, un ami Cubain, très connu à Montréal, acteur, cinéaste, linguiste dont son grand père maternel est d'origine Haïtienne m'a confié que Batista le dictateur donnait beaucoup des avantages à la bourgeoisie blanche malgré cette dernière le méprisait pour se faire accepter . Que pourriez-vous nous dire de Batista.

Merci d'avance pour lancer ce débat pour la mémoire et pour l'histoire.
Marc-Henry
Marc-Henry
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6347
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

https://www.forumhaiti.com

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Joel Dim 22 Juil 2007 - 15:55

Oui Marc,

Batista était un mulatre.L'ironie est qu'il y avait un club privé exclusif à la Havane qui aurait accepté Fidel Castro comme membre ,mais pas Fulgencio Batista.
Cuba ,en 1959 était un pays avec un système d'apartheid ou avec quelques rares exceptions ,l'Education était déniée aux noirs.
Ces noirs qui avaient fait la guerre de l'Indépendance Cubaine .On dit que Cuba est le pays de JOSE MARTI ,mais MARTI était plutot un théoricien.
Le vrai héros de l'Indépendance Cubaine était le Général ANTONIO MACEO Y GRAJALES (le géant en Bronze)commandant de l'Armée Révolutionnaire MAMBI (un terme Congolais).
Cette armée dont les soldats et les officiers étaient pour plus de 90% composés de noirs,avait défait les colonialistes Espagnols .

Cette victoire leur avait été volée par les Américains ,en 1898;les américains ne voulaient pas tolérer un pays dirigé par des noirs à moins de 90 miles de leur cote;les cotes de la Floride.
Il faut noter aussi que le Général ANTONIO MACEO était un grand admirateur d'Haiti.Il avait visité Haiti ,avant ce qu'on appelle la duexième guerre ,et était l'invité du Président Salomon

Après un massacre de plus de 6000 cadres noirs en 1912,les Américains avec le concours de la grande bourgeoisie cubaine avaient imposé un système d'apartheid à Cuba ,basé sur le modèle qu'ils avaient dans le Sud des Etats Unis.
Cela explique ,la popularité de la Révolution Cubaine de1959, parmi les Noirs Cubains et explique en grande partie la Genèse de cette Révolution.


Dernière édition par le Dim 22 Juil 2007 - 16:41, édité 1 fois

Joel
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Marc-Henry Dim 22 Juil 2007 - 15:59

Wow, Joel je vous suis très reconnaissant et j'invite les autres membres à partager leurs connaissances du sujet avec nous.

Joel, vous êtes définitivement notre professeur d'histoire générale au forumhaiti.

Merci cher compatriote.
Marc-Henry
Marc-Henry
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 6347
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

https://www.forumhaiti.com

Revenir en haut Aller en bas

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur Empty Re: RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : La dictature de la blancheur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum