Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

2 participants

Montreal1% des riches haïtiens achètent dans leur communauté

avatar
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Montreal1% des riches haïtiens achètent dans leur communauté Empty Montreal1% des riches haïtiens achètent dans leur communauté

Message  gwotoro Sam 1 Sep 2007 - 20:13

(Montréal-Affaires-Communauté haïtienne) À peine 1% des riches haïtiens achètent dans leur communauté

Média Mosaïque, 7/30/2007 Montréal

Difficile de faire progresser les affaires dans la communauté haïtienne de Montréal face à un tel constat! C’est, en tout cas, l’avis du PDG de «Mon 1er Services immobiliers» dans une entrevue qu’il accordée à l’agence de presse «Média Mosaïque».

Ce n’est pas un comportement isolé

Selon Sully Mompremier, qui se passe de présentation dans la communauté haïtienne en matière d’immobilier, «les gens (Haïtiens) qui gagnent un salaire annuel de 75 000 à 100 000 dollars et plus ne consomment pas dans leur communauté». «Ces gens-là, qui ont un gros pouvoir d’achat, malheureusement, achètent ou font affaire avec les autres et non pas dans leur communauté, quel que soit le domaine, toutes catégories socioprofessionnelles confondues», a-t-il déploré. À son avis, il ne s’agirait pas d’un comportement isolé. «Le problème affecte sérieusement tout le monde, que ce soit un agent d’immeuble, un garagiste ou tout autre professionnel évoluant dans la communauté haïtienne», a-t-il illustré.

Motifs avancés par ces riches

Questionné par Mediamosaique.com sur les raisons qui seraient à la base d’une telle attitude, le PDG du groupe «Mon 1er Services immobiliers» énumère une série de prétextes, «fallacieux», à son avis, souvent évoqués par ces gens. Il cite notamment «le complexe de ces gens» qui ne sont pas forcément obligés d’acheter un produit offert par un compatriote, «vu que ce même produit est disponible ailleurs», dit-il. Certains osent dire que «les Haïtiens ne sont pas sérieux et mettent tout le monde dans le même sac», a-t-il critiqué. Avec un peu d’ironie, Sully Mompremier ajoute que ces riches de la communauté haïtienne «prétendent qu’ils peuvent trouver des gens compétents, des professionnels comme eux autres» dans la société d’accueil.

Une communauté difficile à fidéliser

Selon lui, l'entrepreneur haïtien arrive difficilement à se faire une niche, étant donné qu'il perd d'avance des recettes qui pourraient provenir notamment de la part de ces gens fortunés. Autre constat, a-t-il évoqué, contrairement à d'autres communautés totalement hermétiques, la communauté haïtienne est perméable aux vendeurs de toutes origines, qu'ils soient québécois de souche, arabe, latino, asiatique, africaine, etc... S'il ne s'oppose pas à cette ouverture naturelle des Haïtiens, Mompremier estime cependant que cela constitue un exemple qui prouve, une fois de plus, que l'entrepreneur haïtien doit consentir, pour survivre, énormément d'efforts.

Les médias doivent dénoncer l'attitude de ces riches

Il trouve «regrettable» le fait que cet état de fait ne soit pas «dénoncé par les médias qui desservent la communauté haïtienne». Car, de l’avis de l’homme d’affaires, cette communauté qui, numériquement est imposante, pourrait l’être économiquement.

Il déplore le fait que l’on ait plus tendance «à ne parler que politique» dans ces médias alors que les nouvelles économiques ou les affaires sont le plus souvent reléguées au second plan ou tout simplement rayées de leur programmation.

Car, une communauté ou un pays ne saurait avancer si l’on n’accorde pas une attention soutenue aux affaires, insiste-t-il. L’entrepreneur croit qu’il faut commencer par conscientiser les gens afin qu’ils puissent consommer, dit-il, intelligemment.
Rodlam Sans Malice
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Montreal1% des riches haïtiens achètent dans leur communauté Empty Re: Montreal1% des riches haïtiens achètent dans leur communauté

Message  Rodlam Sans Malice Sam 1 Sep 2007 - 22:23

Se mank solidarite sa ki fè sak te rive nan brooklyn lan te rive ,kote yon koreyen te fè arete yon fanm ayisyenn ki te al achte kek viv alimantè lakay li.Lè wap gade konbyen lajan ke yon moun beswen pou mete yon ti boutik konsa nan katye kote anpil ayisyen rete.sa pa mande anpil kapital.Mwen tap gade yon fwa nan televisyon kote yon jamayiken te genyen yon ti maket nan brooklyn kote li te di anpil nwa pito al achte ka koreyen ke yo vinn achte lakay li ;li di wi koreyen yan genyen plis lajan pase l se sak fè li vann bagay ki pi fre se vre men li di si li te genyen yon ti kapital li ta ka achte pwodwi ki fre tou.

se sa nou manke nan kominote nou yo se solidarite ,kes depay kote entreprenè nou yo ka jwen kredi.Fok nou soutni biznis pa nou nan kominote kote nap viv.epi fok nou fè restoran nou yo pwop.twalet fok nou mentni yo pwop.li ta bon anpil ke menm jan koreyen genyen bank pa yo ,chinwa yo genyen bank pa yo ,porto Riken yo genyen bank pa yo, jwif yo genyen bank pa yo ke bankye nou yo kreye bank pa nou tou.o mwen tout moun nan krayib la tankou jamayiken ,trinidadyen e ayisyen.Fok caricom lan eseye fe promotyon bagay sila.

    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2022 - 16:06