Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

Haïti au 2e rang dans les Caraïbes pour les déportés des USA

avatar
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Haïti au 2e rang dans les Caraïbes pour les déportés des USA Empty Haïti au 2e rang dans les Caraïbes pour les déportés des USA

Message  gwotoro Jeu 28 Déc 2006 - 11:19

Haïti au deuxième rang dans les Caraïbes pour les déportés des États-Unis Ce classement établi par le ministère de la Justice des États-Unis pour la région des Caraïbes prend seulement en compte la période allant d’octobre 2005 à octobre 2006. La Jamaïque vient en tête de liste avec 1364 déportés. Haïti suit avec 743 déportés . Les autres pays du bassin des Caraïbes arrivent dans l’ordre suivant dans le classement : Trinidad and Tobago (298 déportés), Guyanne anglaise (244), Bahamas (64), la Barbade (40), Antigua (37),Grenade (24), St Kitts and Navis (23), Cuba, Sainte Lucie (20), St Vincent et Grenadine (18), Surinam (12), Turks and Caïcos, Les Iles Vierges, Aruba et Antigua (3). Les Iles Caïman comptent seulement 1 déporté pour l’année écoulée.Le dossier des déportés, particulièrement les repris de justice, représente une véritable pomme de discorde dans les rapports de la plupart des pays concernés avec les États-Unis. Ceux-là accusent en effet Washington de mettre à rude épreuve les structures défaillantes de leur système de sécurité publique par le rapatriement de ces bandits « made in USA ». Certains pays, comme Haïti par exemple, souhaitent que les États-Unis contribuent dans le renforcement des structures pénitentiaires et dans des programmes solides de réinsertion sociale pour faciliter cette « alchimie » difficile à réaliser. Cette même question et surtout l’augmentation du « quota » de déportés vers Haïti était à l’origine récemment de propos peu diplomatiques entre le chef du gouvernement Jacques-Edouard Alexis et le chef de la diplomatie américaine à Port-au-Prince, Mme Janet Ann Sanderson. Le premier accusant la seconde d’avoir menacé de sanctions (suspension de l’assistance et la révocation des visas des officiels) si Haïti n’acceptait pas sans rechigner les nouvelles mesures faisant passer de 25 à 100 le nombre de déportés en provenance des États-Unis vers Haïti tous les mois. L’orage est apparemment passé mais, la mesure n’est pas rapportée. Source : InfoHaiti.netjeudi 28 décembre 2006

    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2022 - 20:46