Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

Le Deal du moment : -20%
Manette Xbox Series X sans fil Carbon Black à ...
Voir le deal
47.99 €

3 participants

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Rico
Rico
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  Rico Dim 30 Jan 2011 - 11:18

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Hillary
La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton



Hillary Clinton rencontrera Célestin, Manigat et Martelly

À environ une semaine du 7 février, un date qui devrait marquer la fin du second mandat de René Préval, le doute et l'incertitude caractérisent le quotidien en Haïti. C'est dans ce contexte que la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, visite le pays ce dimanche. Elle devra s'entretenir séparément avec les trois candidats à la présidence Jude Célestin, Mirlande Manigat et Michel Martelly qui se battent pour aller au second tour, a fait savoir vendredi l'ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Kenneth Merten, au cours d'une rencontre avec la presse où il a abordé plusieurs autres points.

Haïti: Tout le monde se concentre sur ce qui va se passer le 7 février prochain. Si l'on ne considère pas l'article 232 de la loi électorale qui a été modifié par le Parlement accordant ainsi une rallonge de 90 jours au président de la République, le mandat de René Préval prendrait fin le 7 février. L'ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Kenneth Merten, a estimé que c'est au gouvernement de résoudre cette question. « Ce qui est important, c'est d'avoir un moyen pour avancer avec le processus électoral. Personnellement, je pense que si on a les moyens pour avancer, on verra ce qui sera bon », a-t-il dit. Pour lui, cette date est hypothétique.


« Les Etats-Unis ont un engagement envers Haïti pour le long terme, a renchéri l'ambassadeur. Je l'avais dit à mon arrivée dans le pays, en août 2009, nous n'abandonnerons jamais le peuple haïtien. Nous continuons d'avancer avec lui. Nous aimerons qu'Haïti devienne un pays plus riche et plus stable, où tout le monde peut vivre une vie meilleure. Comme signe de cet engagement, notre secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, sera en Haïti dimanche prochain.»

Un an après sa dernière visite dans le pays, madame Clinton veut montrer son engagement personnel envers Haïti, a fait savoir le diplomate. « Elle aimera voir les progrès réalisés dans la construction, la lutte contre la maladie de choléra. Elle aimera parler avec les leaders de la société civile. Elle parlera aussi au peuple haïtien à travers les ondes. C'est une occasion pour madame Clinton de parler avec le président Préval, mais surtout avec les trois candidats à la présidence, toujours dans le contexte électoral, c'est-à-dire M. Célestin, Mme Manigat et M. Martelly », a déclaré M. Merten.

En effet, la secrétaire d'Etat doit rencontrer les candidats de façon individuelle.

J'aimerais souligner que ce qu'on fait ici c'est appuyer un processus électoral qui puisse assurer le respect du vote de la population, a-t-il poursuivi. Pour nous, ce qui est important, c'est la transparence et la crédibilité du processus. Des gens ont dit que si c'est le résultat de X ou Y, les Etats-Unis peuvent mettre un embargo sur le pays. C'est faux. Nous n'avons aucune intention de mettre un embargo sur le pays. »

« Nous sommes là pour aider le peuple haïtien, nous ne sommes pas là pour lui donner des problèmes », a martelé M. Merten.

En outre, le diplomate américain a souligné que seul le CEP est habilité à publier les résultats définitifs des élections du 28 novembre. « Seul le CEP a le droit de donner les résultats de ces élections, selon la loi haïtienne, nous sommes conscients de cela. Mais étant donné que le gouvernement haïtien a demandé une assistance technique, nous croyons que les avis de la commission est une bonne suggestion, une manière de résoudre le problème que nous avons ici. De la façon donc j'avais lu le rapport, je n'ai pas vu de résultat. J'avais vu prescription, comment compter les voix pour donner un résultat qui traduit la volonté du peuple haïtien », a expliqué M. Merten.

Interrogé par ailleurs sur un éventuel financement du second tour de l'élection par les Etats-Unis, Kenneth Merten n'a voulu répondre clairement à cette question. « Ce que nous voulons, c'est que les mêmes fautes ne se répètent pas dans le second tour. Je ne veux pas spéculer sur ce que nous allons faire... Nous n'avons pas de candidat. Notre candidat est le processus. Nous voulons un processus clair et transparent. »

Selon le diplomate, le CEP et le gouvernement haïtien ont invité les Etats-Unis à participer à la réalisation des élections, qui y ont tout de même contribué à hauteur de 14 millions de dollars. En ce sens, son pays veut s'assurer que cet argent est dépensé au mieux pour la population, avec un processus crédible et transparent.

Toujours d'après M. Merten, la Mission de l'OEA a fait beaucoup de bonnes recommandations. « Nous aimerions que le CEP voie les valeurs qu'il y a dans ce rapport. Nous aimerions voir le calendrier électoral », a-t-il dit.


Interrogé par le Nouvelliste sur ce qui peut être à la base de cette violente rupture entre le gouvernement Préval/Bellerive, les Etats-Unis en particulier et la communauté internationale en général, Kenneth Merten a répondu ceci : « Je ne suis pas d'accord avec cette caractérisation, parce que de mon côté, et je crois du côté du gouvernement haïtien aussi, il n'y a pas de rupture. Nous parlons et nous continuons de travailler chaque jour avec le gouvernement. Parce qu'il y a beaucoup de choses à faire dans le pays. Il y a la question de la reconstruction, de la santé publique, de choléra, etc. ; nous continuons à travailler. Il n'y a aucun problème sur ces dossiers. »

« Ces derniers jours, beaucoup pensent que la communauté internationale ne respecte pas la dignité du peuple haïtien. Je ne suis pas d'accord avec cela. Nous avons beaucoup de respect pour la dignité du peuple haïtien. Moi-même, je crois personnellement que la meilleure façon de respecter la dignité du peuple haïtien, c'est de respecter son vote. Et pour nous, c'est ce qui est important », a confié le diplomate.

Une tentative d'explication pour les visas révoqués

Vous avez mentionné la question de visa, a renchéri M. Merten, qui a rappelé qu'il n'a pas le droit de parler de ce sujet personnel. « Mais, selon la loi américaine, il y a plusieurs raisons pour lesquelles quelqu'un peut perdre son visa : le statut d'un individu qui change ici dans le pays et le gouvernement américain croit qu'une personne qui n'a pas de lien assez fort dans le pays, par exemple qui peut laisser le pays peut lui retirer le visa. On peut retirer le visa pour plusieurs raisons: quelqu'un qui est engagé dans la criminalité, etc. Ce n'est pas une chose qu'on fait souvent, mais on doit respecter les lois américaines qui concerne les visas », a-t-il expliqué

Par ailleurs, une fois de plus, le diplomate a rappelé que les Etats-Unis n'ont rien à voir et ne savaient rien sur le retour de l'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier dans le pays. « C'est au peuple haïtien et au gouvernement haïtien de décider de ce qui va être fait dans ce dossier », Kenneth Merten dixit.

Robenson Geffrard
rgeffrard@lenouvelliste.com
[/i]
avatar
ed428
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 359
Localisation : USA
Loisirs : Reading
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty Re: L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  ed428 Dim 30 Jan 2011 - 11:32

We truly hope Sec. Clinton's visit will bear fruits and the concerned parties will join together in order to bring closure to this horrible situation.
Rico
Rico
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty Re: L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  Rico Dim 30 Jan 2011 - 12:00

ed428 a écrit:We truly hope Sec. Clinton's visit will bear fruits and the concerned parties will join together in order to bring closure to this horrible situation.

Ed mwen ta vle reyaji, men mwen pase a kote, mwen pa konprann. YON TI JEFO NAN LANG KINAN NOU.

alex jacques
alex jacques
Star plus
Star plus


Masculin
Nombre de messages : 1118
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty Re: L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  alex jacques Dim 30 Jan 2011 - 16:04

C'est regretable, mais il parait que Preval partira en exile comme son "Marasa". Apres la visite de Hilary, Preval a deux choix:

1- Publier les resultats definitifs du premier tour des elections suivant les recommendations de L'OEA. Preval quittera le pouvoir le 14 Mai en accord avec la communaute internationale.

2- Ne pas respecter les recommendations de l'OEA, Preval partira le 7 Fevrier en exile. Le piege? C'est que constitutionnellement il n'y personne pour le remplacer.

Personnellement je deteste les gouvernements provisoires, mais Preval ne laisse pas d'autre choix.
avatar
Invité
Invité


L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty Re: L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  Invité Dim 30 Jan 2011 - 16:08

alex jacques a écrit:C'est regretable, mais il parait que Preval partira en exile comme son "Marasa". Apres la visite de Hilary, Preval a deux choix:

1- Publier les resultats definitifs du premier tour des elections suivant les recommendations de L'OEA. Preval quittera le pouvoir le 14 Mai en accord avec la communaute internationale.

2- Ne pas respecter les recommendations de l'OEA, Preval partira le 7 Fevrier en exile. Le piege? C'est que constitutionnellement il n'y personne pour le remplacer.

Personnellement je deteste les gouvernements provisoires, mais Preval ne laisse pas d'autre choix.

Il joue le tout pour le tout en nommant Jude Celestin président à 52%.
alex jacques
alex jacques
Star plus
Star plus


Masculin
Nombre de messages : 1118
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty Re: L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  alex jacques Lun 31 Jan 2011 - 0:22

Preval pense qu'Haiti est son bien prive, sans la pression de l'international tout le monde peut imaginer la ou Preval voulait emmener le pays. Il voulait a tout prix passer le pouvoir a Jude Celestin, qu'il soit elu ou pas. C'est degue ca!

Contenu sponsorisé


L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR  LES BLANCS  Empty Re: L'ARRIVÉE DE HILARRY CLINTON: MISSION DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR LES BLANCS

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 2 Oct 2022 - 14:50