Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

le 18 novembre 1803, Les Haïtiens chaissaient les français

avatar
Invité
Invité


le 18 novembre 1803, Les Haïtiens chaissaient les français  Empty le 18 novembre 1803, Les Haïtiens chaissaient les français

Message  Invité Ven 18 Nov 2011 - 9:44

le 18 novembre 1803, Les Haïtiens chaissaient les français  240px-Francois_capois_portrait
Le 18 novembre 1803, Jean-Jacques Dessalines avait ordonné de prendre le fort de Vertières, situé sur une colline à côté de la ville de Cap-Haïtien. François Capois dit Capois-la-Mort commandait une demi-brigade qui fut en partie décimée par le tir des canons en provenance du fort. Il relança un nouvel assaut, mais ses hommes furent encore fauchés, au pied de la colline, par la mitraille. Capois courut chercher des renforts, puis pour la troisième fois, il lança ses forces à l'assaut de ce fort en vain et laissant une fois de plus de nombreux morts. Lors du quatrième assaut, il demanda à ses hommes de le suivre en criant : "En avant! En avant!". Pendant qu'il était à la tête de ses hommes, son cheval a été touché par un boulet de canon, il est tombé, mais Capois prit son épée, se releva et courut se mettre à nouveau à la tête de ses soldats noirs en criant toujours "En avant! En avant!". Son bonnet garni de plumes, a été emporté par un boulet. Un messager personnel de Rochambeau monta sur son cheval et partit vers Capois-La-Mort. Avec une voix forte, il cria: "Le général Rochambeau envoie des compliments au général qui vient de se couvrir de gloire comme ça!".

Résultat:Le lendemain matin, un officier français, Duveyrier, se rendit aux sentinelles de Capois et fut conduit au quartier général de l'armée haïtienne sur un cheval et porta le message suivant : "Le capitaine-général Rochambeau offre ce cheval comme une marque d'admiration pour l'"Achille noir" pour remplacer celui que son armée française regrette d'avoir tué". Les pourparlers avec Dessalines durèrent une journée entière. Avant la tombée de la nuit, un accord fut signé. Rochambeau obtint dix jours pour évacuer le fort de Vertières et embarquer les restes de son armée et quitter Saint-Domingue.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Verti%C3%A8res

    La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2022 - 21:36