Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

-29%
Le deal à ne pas rater :
Kit de mémoire vive PNY XLR8 2X8 (2 x 8Go) à 49,90€
49.91 € 69.91 €
Voir le deal

2 participants

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Mar 15 Fév 2022 - 9:20

KOUDETA kont MANUEL ZELAYA an 2009 ,dapre espesyalis yo se te yon REPETISYON KOUDETA kont ARISTIDE lan an 2004.

KOUDETA kont ZELAYA a te fet pou menm REZON ke KOUDETA kont ARISTIDE lan te fet.

Te gen ti VARYASYON;HILLARY CLINTON menm jan li te enpoze SWIT MIKI li te enpoze REJIM EKSTREM DWAT lan ,lan ONDIRAS.

Bagay lan vin pouri lan men EKSTREM DWAT ONDIRAS lan,menm jan li te vin pouri lan men EKSTREM DWAT DOMINIKEN an ,an 1996.

Revirement spectaculaire ;men GOUVENMAN AMERIKEN soti pou yo mete anba kod ansyen prezidan ONDIRAS lan ,pour tenez vous bien"TRAFFIC DE DROGUES"

Se nouvel jodi an wi;gen anpil MOUN ki ap kesyone sa sa vle di.

Alos se k ap lan BENEFIS mesyedam MONTANA yo le ARYEL HENRY ap JWE KAZWEL:

https://www.washingtonpost.com/world/2022/02/15/honduras-juan-orlando-hernandez-extradition


Les États-Unis demandent l'extradition de l'ancien président du Honduras Juan Orlando Hernández pour trafic de drogue, selon de hauts responsables honduriens

Des membres des forces spéciales de la police du Honduras se tiennent devant la maison de l'ancien président Juan Orlando Hernández à Tegucigalpa le 14 février. (Orlando Sierra/AFP/Getty Images)
Par Kévin Sieff
Aujourd'hui à 2 h 11 HNE | Mis à jour aujourd'hui à 2 h 34 HNE
MEXICO CITY – Les États-Unis ont officiellement demandé l'extradition de l'ancien président hondurien Juan Orlando Hernández pour trafic de drogue, selon de hauts responsables honduriens, lançant ce qui pourrait être l'une des affaires pénales les plus médiatisées contre un ancien chef d'État depuis des années.

Hernández, autrefois considéré comme un allié des États-Unis, a été président du Honduras de 2014 à janvier, lorsque son parti a été renversé par Xiomara Castro, un chef de l'opposition du pays.

Pendant des années, les allégations contre Hernández se sont accumulées dans les dossiers des tribunaux américains, alors que les procureurs accusaient des membres de l'élite politique hondurienne d'utiliser les ressources de l'État pour faire du trafic de drogue vers les États-Unis. L'une de ces affaires concernait le frère de Hernández, Tony Hernández, qui a été condamné l'année dernière à la prison à vie pour trafic de drogue.

Le président hondurien, allié de Trump impliqué dans le trafic de drogue, tente de convaincre Biden

Les procureurs dans cette affaire ont déclaré que Juan Orlando Hernández avait accepté « de faciliter l'utilisation du personnel des forces armées honduriennes comme sécurité » pour les trafiquants de drogue. Dans un autre dossier judiciaire, Hernández est cité sur la base de témoignages comme disant qu'il voulait pousser de la drogue "jusqu'au nez des gringos" en inondant les États-Unis de cocaïne.

La demande d'extradition est susceptible de devenir un problème explosif au Honduras, où le parti de Hernández exerce toujours un pouvoir politique important, exerçant une influence sur la Cour suprême du pays. Ce sont les membres du tribunal qui, en vertu de la loi hondurienne, statueront sur la demande américaine. Les juges doivent se réunir mardi matin.

Dans une lettre partagée avec le Washington Post, le ministère hondurien des Affaires étrangères s'est adressé lundi à la Cour suprême du pays, faisant référence à la "demande formelle d'arrestation provisoire aux fins d'extradition vers les États-Unis d'Amérique de Juan Orlando Hernández".

Dans une note diplomatique américaine partagée avec The Post et adressée au ministère hondurien des Affaires étrangères, les États-Unis affirment que Hernández « est recherché pour être jugé aux États-Unis pour trafic de drogue et infractions liées aux armes à feu ».

Le ministère hondurien de la Justice a refusé de commenter. Le Département d'État américain a renvoyé les questions au ministère de la Justice.

"Nous devons attendre que la Cour suprême se prononce", a déclaré un haut responsable du gouvernement Castro, qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat car ils n'étaient pas autorisés à discuter publiquement de la question. "Il n'y a aucune accusation contre Hernández au Honduras."

Alors que certains sont descendus dans les rues des grandes villes, agitant des drapeaux et chantant pour célébrer la demande d'extradition, les responsables honduriens ont exprimé leur inquiétude quant au fait que Hernández pourrait travailler avec ses alliés pour potentiellement la bloquer.

"Les juges du tribunal sont des personnes nommées par Hernández, il est donc difficile de savoir quel type de choix ils vont faire", a déclaré le haut responsable.

Une autre préoccupation au sein du gouvernement hondurien est qu'avec un retard dans la décision de la Cour suprême, Hernández pourrait tenter de quitter le pays.

"Nous avons toujours le risque qu'il puisse s'échapper, et cela donnerait une mauvaise image de notre administration", a déclaré le haut responsable.

Des responsables honduriens ont déclaré qu'ils craignaient qu'il ne tente de fuir vers le Nicaragua, qui, sous Daniel Ortega, a longtemps bafoué les demandes et les objections des États-Unis. Tard lundi soir, les chaînes de télévision locales ont montré un grand nombre de membres des forces de l'ordre honduriennes apparemment devant le domicile de Hernández à Tegucigalpa.

Les responsables honduriens ont déclaré qu'ils n'essayaient pas de l'arrêter, mais de l'empêcher de fuir. La Cour suprême a publié une déclaration indiquant que les juges se réuniraient mardi matin pour traiter une demande d'extradition des États-Unis. La déclaration ne mentionnait pas Hernández par son nom.

Luis Suazo, l'ancien ambassadeur du Honduras aux États-Unis sous Hernández, a déclaré qu'il n'avait pas reçu de confirmation de la demande d'extradition. Hernández n'a pas pu être joint pour commenter.

Après une scission au sein de son parti, Castro, qui a pris ses fonctions le mois dernier, ne contrôle pas le congrès du pays. Son élection a été considérée par de nombreux membres du gouvernement américain comme un signe d'espoir pour le pays, d'où des centaines de milliers de migrants sont partis ces dernières années. "Fuera la narcodictadura" - "Sortez la narcodictature" - est devenu un cri de ralliement pour beaucoup de ceux qui sont restés.

Le vice-président Harris, qui a assisté à l'investiture de Castro le mois dernier, aurait demandé aux membres du gouvernement américain pourquoi Hernández n'avait pas déjà été extradé. Les États-Unis ne tentent généralement pas d'extrader les chefs d'État en exercice.

Hernández était un allié de longue date des États-Unis et un partenaire particulièrement proche de l'administration Trump. Avec le président Donald Trump au pouvoir, l'administration Hernández a accepté d'aider à empêcher les migrants d'Amérique centrale de demander l'asile aux États-Unis.

« Le président Hernández travaille très étroitement avec les États-Unis », a déclaré Trump en décembre 2019. « Vous savez ce qui se passe à notre frontière sud. Et nous gagnons après des années et des années de défaite.

Le département d'État a annoncé ce mois-ci qu'il interdisait à Hernández d'entrer aux États-Unis. Il a cité "de multiples reportages crédibles dans les médias" accusant Hernández de se livrer "à une corruption importante en commettant ou en facilitant des actes de corruption et de trafic de stupéfiants, et en utilisant le produit d'activités illicites pour faciliter des campagnes politiques".


Hernández a nié ces allégations. En réponse à l'interdiction du Département d'État, il a déclaré sur Twitter que de nombreuses accusations provenaient de "trafiquants de drogue et d'assassins avoués qui ont été extradés par mon gouvernement ou ont dû fuir et se rendre aux autorités américaines de peur d'être extradés".

avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Mer 16 Fév 2022 - 0:40

Mesye MONTANA yo pa bezwen antre lan okenn AKO ak ARYEL HENRY ak EKSTREM DWAT AYITI a.

Se pou mesyedam MONTANA yo poze.

Se yon sel kesyon ki ap poze ;ki sa ki pwovoke ETAZINI fann lan dengonn ADMINISTRASYON KLEPTOKRAT ,DWOG DILE ONDIRAS lan.

Sa ki pase lan ONDIRAS lan ,se FOTOKOPI sa k te deja pase ann AYITI an 2004;ak menm REZILTA.

Apre KOUDETA 2004 lan ,ETAZINI te residive;an 2009 HILLARY CLINTON te fe yon KOUDETA kont MANUEL ZELAYA pou menm REZON ke yo te fe KOUDETA kont ARISTIDE an 2004 lan.

Ki REZON ki fe ke ETAZINI vire DO bay HERNANDEZ ak EKSTREM DWAT HONDURAS lan?

Se KESYON ki ap poze.

Yo di ke HERNANDEZ lan TRAFIK DWOG e li byen wi;li lan TRAFIK ZAM.

Epi yo di ke mesye HERNANDEZ yo te pwoch anpil ,administrasyon TRUMP lan.Eske se youn lan REZON yo ,ak yon EKIP tou NEF lan DEPATMAN DETA a?

MONTANA ,chita sou BLOG GLAS nou;gen plis AKIZASYON sou ARYEL HENRY ak EKSTREM DWAT KLEPTOKRAT ann AYITI an ke sou JUAN HERNANDEZ:
https://www.theguardian.com/world/2022/feb/15/us-honduras-arrest-extradite-ex-president-juan-orlando-hernandez

L'ex-président arrêté au Honduras alors que les États-Unis demandent son extradition pour trafic de drogue
Juan Orlando Hernández menotté et emmené à Tegucigalpa
L'arrestation marque une chute spectaculaire pour un homme qui était autrefois un allié clé des États-Unis
Dans sa capture vidéo, l'ancien président Juan Orlando Hernández est menotté alors que la police le fait sortir de chez lui.
Dans sa capture vidéo, l'ancien président Juan Orlando Hernández est menotté alors que la police le fait sortir de chez lui. Photographie : Police du Honduras/AFP/Getty Images
Jeff Ernst à Tegucigalpa
mar. 15 févr. 2022 16 h 07 HNE

L'ancien président hondurien Juan Orlando Hernández a été arrêté, un jour après que le ministère américain de la Justice a demandé son extradition pour trafic de drogue et accusations d'armes, culminant une chute spectaculaire de la grâce pour un homme qui était autrefois considéré comme l'un des principaux alliés de Washington en Amérique centrale.


Mardi après-midi, Hernández a quitté son domicile dans un quartier riche de la capitale du pays, Tegucigalpa, où il a été menotté aux mains et aux pieds et muni d'un gilet pare-balles avant d'être emmené dans une caravane de police vers une base des forces spéciales. Il comparaîtra devant un juge pour sa première audience dans les 24 heures.

Selon la demande d'extradition soumise au Honduras , Hernández faisait partie d'un complot de "trafic de drogue violent" qui a fait le trafic d'environ 500 000 kilos de cocaïne depuis 2004.

L'acte d'accusation de longue date intervient un peu plus de deux semaines après que Hernández, 53 ans, a quitté ses fonctions et porte un coup critique à la réputation d'un ancien président qui avait été félicité au début de sa présidence par la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis pour les efforts de son gouvernement. extrader les trafiquants de drogue.

HONDURAS-POLITIQUE-DROGUE-HERNANDEZ<br>Le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, donne une conférence de presse à la maison présidentielle de Tegucigalpa, le 24 mars 2021. - Le président Juan Orlando Hernandez a déclaré mercredi qu'il avait des enregistrements effectués par la Drug Enforcement Administration des États-Unis (DEA) en 2013, qui montrent que les accusations de trafic de drogue que des barons de la drogue ont portées contre lui devant un tribunal de New York sont des "faux témoignages".  (Photo par Orlando SIERRA / AFP) (Photo par ORLANDO SIERRA/AFP via Getty Images)
La disgrâce du président hondurien est sur le point de se terminer par une inculpation américaine
Lire la suite
Une centaine de policiers avaient encerclé le domicile de Hernández lundi soir, dans l'attente de la décision de la Cour suprême d'émettre un mandat d'arrêt.

Hernández a précédemment décrit les allégations portées contre lui comme des mensonges inventés par des trafiquants de drogue violents qui cherchent à se venger et à réduire leurs peines. "Ils ont trouvé la clé magique pour rester impunis, se rendre et négocier et accuser les institutions de les avoir mis derrière les barreaux", a déclaré Hernández dans un discours de février 2021.

Il a également souligné une réforme constitutionnelle permettant aux Honduriens d'être extradés vers les États-Unis – adoptée alors qu'il était président du Congrès en 2012 – comme preuve de son innocence. "Une personne qui s'est entendue avec des trafiquants de drogue n'approuverait jamais l'extradition", a-t-il déclaré.

Mais les preuves présentées par les procureurs américains lors des récents procès de trafiquants de drogue honduriens suggèrent que Hernández croyait pouvoir contrôler qui était extradé – et donc éviter des répercussions pour lui et ses proches alliés.


Les accusations formelles d'implication présumée de Hernández dans le trafic de drogue ont été révélées pour la première fois en août 2019 lorsqu'il a été nommé dans un dossier judiciaire en tant que co-conspirateur de son frère Juan Antonio "Tony" Hernández, qui a été arrêté lors d'une visite aux États-Unis. Au cours du procès qui a suivi, les procureurs ont accusé les frères d'avoir supervisé un stratagème qu'ils ont qualifié de "trafic de drogue parrainé par l'État".

Tony Hernández a été reconnu coupable de complot de trafic de drogue et d'armes connexes. Il a été condamné l'an dernier à la prison à vie.

En avril 2020, Hernández a de nouveau été nommé co-conspirateur lorsque les procureurs américains ont inculpé l'ancien chef de la police nationale Juan Carlos "El Tigre" Bonilla Valladares de trafic de drogue et d'armes connexes. Selon l'acte d' accusation , Hernández a confié à Bonilla "des missions spéciales, y compris le meurtre".

Dans une troisième affaire moins d'un an plus tard, un tribunal a appris qu'Hernández aurait comploté avec un autre trafiquant de drogue hondurien, Geovanny Fuentes, pour "fourner la drogue dans le nez des gringos". Fuentes a été reconnu coupable de complot de trafic de drogue et d'accusations d'armes connexes. Sa condamnation est prévue en février.

Contrairement à la tradition, Hernández n'a pas assisté à l'investiture de son successeur, Xiomara Castro, le 27 janvier – le jour même où un mandat d'arrêt a été émis aux États-Unis.

Hernández a commencé sa carrière politique en 1998 lorsqu'il a remporté un siège au Congrès pour représenter son département d'origine de Lempira, situé dans un couloir clé du trafic de drogue dans l'ouest du Honduras . En 2010, il devient président du congrès puis, quatre ans plus tard, président de la république. Selon les procureurs, son ascension en politique est due en partie aux millions de pots-de-vin des trafiquants de drogue.

L'accusation de complot de trafic de drogue est passible d'une peine de 10 ans à perpétuité.
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Mer 16 Fév 2022 - 8:04

Petet ke EKSTREM DWAT KLEPTOKRAT DWOG DILE lan ONDIRAS lan pa gen menm KONTROL ke pa nou yo gen ann AYITI.

Menm AMERIKEN yo sezi devan PEP ONDIRAS lan ,ki ap bat BRAVO paske yo mete JUAN ORLANDO HERNANDEZ anba KOD:

https://www.nytimes.com/video/world/americas/100000008211692/honduras-president-hernandez-arrest-extradition.html
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Jeu 17 Fév 2022 - 9:03

EKSTREM DWAT lan ,telman kontwole sa ki ap di ann AYITI ;ou gen dwa mande si sa k pase lan ONDIRAS lan ,menm manke diskite ann AYITI.

Sa k pase lan ONDIRAS lan se FOTOKOPI 90 a 95% sa k t ap pase ann AYITI depi 2004 ak degi.

Imajine ke MILDRED TROUILLOT ARISTIDE,si l ta elijib ,ta poze KANDIDATI l kom prezidan e pi eli lan yon RA D MARE.

XIOAMARRA CASTRO ,madan MANUEL ZELAYA ke HILLARY CLINTON te ranvese lan KOUDETA an 2009 ,fotokopi KOUDETA 2004 lan;se li ki eli PREZIDAN.
Se le ke ONDIRAS sou presyon ETAZINI te deside fe ELEKSYON ,san TWOU LAN MANCH:

Sa k ap pase ann AYITI an ,pi MAL ke sa k pase lan ONDIRAS ;lan VOLO,KLEPTOKRAT ak DWOG DILE.

Senate BOB MENENDEZ (DEMOKRAT) voye yon avetisman aye.ENTEPRETE l jan nou vle.

Ironie de l’histoire. Juan Orlando Hernández, sapé par son propre stratagème constitutionnel en faveur de l’extradition en Honduras.


Mercredi 16 février 2022 ((rezonodwes.com))–La capture de l’ancien président hondurien Juan Orlando Hernández (2014-2022), dont les États-Unis réclament l’extradition pour trafic de drogue, est un avertissement pour les autres pays d’Amérique latine, a déclaré mercredi à Efe le président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain, le démocrate Bob Menéndez.

« J’espère que cela envoie un message aux autres pays de l’hémisphère, et pas seulement à l’Amérique centrale, que l’on ne peut pas agir en toute impunité et s’en tirer à bon compte« , a déclaré M. Menendez, Sénateur du New Jersey et l’une des figures les plus influentes de la politique étrangère américaine.

Le sénateur a indiqué que l’arrestation d’Hernández montre que « personne n’est au-dessus de la loi » et a averti que si vous commettez des actes de corruption qui touchent les États-Unis, vous devez savoir que vous êtes « à la portée » des forces de l’ordre américaines.

Au début du mois, M. Menéndez a demandé à l’administration de Joe Biden d’imposer des sanctions à M. Hernández parce que les procureurs de New York l’avaient déjà lié à des activités de trafic de drogue à la suite des poursuites engagées contre son frère Juan Antonio « Tony » Hernández, qui a été condamné à la prison à vie plus 30 autres années.

Plus précisément, M. Menéndez a exigé la révocation « immédiate » de tout visa d’entrée aux États-Unis dont Hernández pourrait disposer et l’imposition de sanctions économiques à son encontre, le considérant comme un « grand trafiquant de drogue étranger » au sens de la loi dite Kingpin Act.

Hernández, qui a achevé ses huit années de mandat le 27 janvier, a été arrêté mardi à son domicile de Tegucigalpa lors d’une opération menée par la police nationale en coordination avec des agences américaines, notamment la Drug Enforcement Administration (DEA).

Selon l’ambassade des États-Unis au Honduras, M. Hernández fait face à plusieurs accusations de trafic de drogue aux États-Unis, ainsi qu’à des infractions liées à la possession d’armes à feu ou à l’assistance à l’utilisation d’armes à feu par d’autres personnes.
Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Don Karlos Ven 18 Fév 2022 - 6:15

A quand l'extradition de Bush devant la CPI?  Le fils Biden impliqué dans les affaires de corruption en Ukraine sera t-il jugé en Ukraine? ah la la. Les bras m'en tombent.

Jeune étudiant, on m' apprenait que le droit était un ensemble de prescriptions normatives d'application générale et impersonnelle et que la justice veillait à son application. Ben non... Ben non... non et non... Sieur Joel....élucubrations de théorie générale du droit pour jeunes juristes désoeuvrés de l'esprit.....Et pourtant Jean nous avait averti... oui Joel.. ne m'énerve pas😂😂 je parle de la Fontaine.. "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. " ha ha...

Maintenant, je pose souvent cette question aux étudiants en droit de première année qui foulent le temple de la connaissance. Qu'est ce que c'est que le droit? Ils répondent tous " c'est l'ensemble des règles qui régissent la société... Je dis non mon ché le droit actuel est la loi du plus fort et du plus corrompu. .. je rigole je ne dis pas cela à des étudiants de premiére année au risque d'assassiner des vocations....😁😁😁

Je ne partage pas du tout l'extraterritorialité du droit américain. Mais je dois dire si j'ai bien compris que Hernandez a approuvé une loi sur l'extradition de ses concitoyens.. eh bien Il a eu tort le bougre.. C'est bien fait pour sa gueule... In ze ass.....Question de principe?  On n'extrade pas ses concitoyens.. et y compris  Baby baby le Duck ..😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

Tous les dirigeants tiers mondistes qui bradent la souveraineté de leur Etat par des lois qui soumettent leurs concitoyens au bon vouloir des puissances de l'empire occidental doivent être passés par les fourches caudines desdites lois.

Je ne connais pas l'affaire Hernandez, mais il est un Président idiot pour avoir livré ses concitoyens au droit de l'extraterritorialité américain. Qu'il soit coupable ou innocent... it's just the chicken who came home to roost..
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Ven 18 Fév 2022 - 7:26

J'aimerais comprendre de quoi vous parlez ,pour les besoins de la discussion.

Extraterritorialite ,droit international ,tout ca c'est du gibberish.

Ce qui est train d'arriver au HONDURAS est presque identique avec ce qui s'est passe en HAITI avec le COUP D'ETAT de 2004 contre ARISTIDE.

La difference est que ARISTIDE avait beaucoup de SYMPATHIES dans certains milieux PROGRESSISTES AMERICAINS.

En 2009,les ETATS UNIS et surtout HILLARY CLINTON (c'etait son COUP D'ETAT) n'avaient pas besoin d'importer des HOMMES ARMES comme en HAITI pour faire leur COUP D'ETAT contre MANUEL ZELAYA

S'il vous plait etudiez ce qui est en train d'arriver au HONDURAS ,vous parlez et comprenez l'ANGLAIS;ca donne la frousse aux FORCES ULTRAREACTIONNAIRES en HAITI.

Contrairement ,a ce que pense et vehiculer par les FORCES D'EXTREME DROITE HAITIENNES;la politique americaine peut changer.

En 1996,les ETATS UNIS ont tourne le dos aux forces des TENEBRES en DOMINICANIE pour le benefice des DOMINICAINS.

Les ULTRA REACTIONNAIRES en RD etaient forces a se RECYCLER.

Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Don Karlos Ven 18 Fév 2022 - 8:10

Extraterritorialité signifie que les Etats unis appliquent leur droit national en dehors de leur territoire. Les américains le font par la force.. Le DEA est le bras armé de cette arrogance américaine.
Connais tu un pays africain qui pourrait juger un homme politique américain? ... c'est cela l'extraterritorialité... c'est un mot simple qui a un sens et des implications serireuses...  car il bafoue le principe de la souveraineté des Etats... ce n'est pas du gibberish... c'est une réalité tangible.

Je suis contre tout impérialisme.. même juridique..  Les etats unis n'ont même pas besoin des traités d'extradition pour soumettre un Etat. Il suffit qu'un procureur americain decide d'inculper qui bon lui semble pour soumettre un Etat... c'est curieux

Pour le reste, je ne parle pas sur le fond de l'affaire en Honduras.. J'ai pas vu le dossier et je ne connais pas le dossier.
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Ven 18 Fév 2022 - 8:42

KARLOS;
Je sais ce que EXTRATERRITORIALITE veut dire et pour une puissance IMPERIALE comme les ETATS UNIS;le DROIT INTERNATIONAL est de la PLAISANTERIE.

Les ETATS UNIS changeront leur POLITIQUE a cause de la competition avec LA CHINE.
C'est pourquoi l'EXTREME DROITE HAITIENNE est remplie d'ILLUSIONS car elle ne survivra pas telle qu'elle est et cette EXTREME DROITE veut continuer a diriger HAITI,ce qu'elle ne pourra pas faire.

Je retourne a la RD en 1996;l'EXTREME DROITE en DOMINICANIE a ete forcee de trouver des accomodations ,elle a exerce son influence derriere la SCENE,pas au devant.
Don Karlos
Don Karlos
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Don Karlos Ven 18 Fév 2022 - 14:28

Joel cela suffit de me prendre pour un neuneu... je sais que tu sais ce qu'est l'extraterritorialité... c'est pour ceux qui nous lisent... Joel.. it's not personal.. it's just business.. as usual

si tu veux pas que je m'enerve, ne m'associe jamais aux tet kalé.. I may have a bold head 😂😂😂😂😅😅but  I am not a tet kalé. je suis plutôt indigeniste...

demande à Marc... je suis certifié conforme.. KHL est une marque... Karl x une enseigne.. Don Karlos est un zorro.

Marc-Henry aime ce message

avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Joel Ven 18 Fév 2022 - 14:56

Pas de problemes KARLOS;

On n'a pas besoin de s'insulter;ce qui est train d'arriver en HAITI est TERRIFIANT.

J'espere que vous etes en agrement avec moi que ca ne peut pas continuer!!!!

Marc-Henry aime ce message


Contenu sponsorisé


Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre Empty Re: Eske AKO MONTANA bezwen negosye ak ARYEL HENRY vre

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 1 Oct 2022 - 17:22