Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.


2 participants

Men poukisa dominiken rayi Ayisyen

Marc-Henry
Marc-Henry
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 6330
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Men poukisa dominiken rayi Ayisyen  Empty Men poukisa dominiken rayi Ayisyen

Message  Marc-Henry Mar 19 Avr 2022 - 17:39

Une enquête réalisée par le journal anglais The sun révèle que les haïtiens sont classés 5e parmi les personnes ayant les pénis les + longs ds le monde avec 16.01 cm en érection,les équatoriens occupent la 1ère place avec 17.61 cm.Les dominicains,eux,ne figurent pas sur la liste. a écrit:


_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
avatar
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17750
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Men poukisa dominiken rayi Ayisyen  Empty Re: Men poukisa dominiken rayi Ayisyen

Message  Joel Mer 20 Avr 2022 - 10:47

MAK;

Kom nou ap bay BLAG.
Eske PEYI an pa ta benefisye si "ZOUTI" yo te menm longe ap pa DOMINIKEN yo e pafwa menm pi "KOUT"?
https://www.theguardian.com/global-development/2022/apr/18/haiti-sexual-violence-rape-gangs-victims-women-lawyers

« Nous combattons le système » : des avocats d'Haïti portent plainte pour viol devant les tribunaux
Dans une société déchirée par la pauvreté et où les gangs armés utilisent la violence sexuelle comme moyen de contrôle, trois femmes travaillent pour la justice

Une fille marche près d'une piscine d'eaux usées, utilisée comme toilettes par les habitants du quartier Cité Soleil de Port-au-Prince, Haïti
Des égouts à ciel ouvert traversent le quartier Cité Soleil de Port-au-Prince, Haïti. La violence sexuelle dans le pays a considérablement augmenté depuis le tremblement de terre de 2010. Photographie : Rebecca Blackwell/AP

Sophie Cousins ​​à Port-au-Prince
lun. 18 avr. 2022 02h15 HAE
Ehaque matin, trois avocats sillonnent les routes traîtresses et gangrenées de Port-au-Prince pour se rendre au travail. Des deux priorités quotidiennes des femmes, celle-ci est la première : se rendre au bureau et en revenir en toute sécurité. La seconde est de combattre le système judiciaire haïtien de l'intérieur, en essayant d'obtenir justice pour les femmes qui ont été violées.

Les violences sexuelles liées aux gangs armés en Haïti ne sont pas nouvelles mais la situation s'est considérablement détériorée depuis l' assassinat du président l'an dernier, qui a laissé le pays dans un vide de pouvoir.

Le Bureau des Avocats Internationaux (BAI) de la capitale haïtienne, une organisation de défense des droits humains, a mis en place un projet sur le viol à la suite de l'augmentation spectaculaire des agressions sexuelles, principalement contre les femmes dans les camps de déplacés après le tremblement de terre de 2010.

Les avocates – Abigail Derolian, Marie Kattia Dorestant-Lefruy et Gladys Thermezi – accompagnent les victimes tout au long de la procédure judiciaire, du dépôt de la déclaration au commissariat à la préparation du dossier et à leur représentation au procès – s'il y en a un. Sur les 528 cas sur lesquels ils ont travaillé depuis le tremblement de terre de 2010, seuls 10 ont été jugés.

"Lorsque vous vivez dans une société avec beaucoup de problèmes, les femmes et les filles souffrent toujours. Dans une telle situation, les gangs utilisent les femmes comme armes de guerre pour se venger, pour montrer de quoi elles sont capables », explique Derolian.

« Nous ne sommes pas un pays qui promeut les droits humains, en particulier les droits des femmes. Les femmes ne savent pas qu'elles peuvent vivre dans la dignité, qu'elles peuvent obtenir justice. Nous avons beaucoup de femmes qui sont violées et nous savons que la majorité reste silencieuse parce qu'elle a peur.

Une évaluation d'Haïti par le haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme en 2021 a révélé que la violence sexuelle liée aux gangs augmentait. « Le viol a été utilisé comme une arme pour humilier, terroriser et renforcer le contrôle des membres de gangs sur les populations locales. Dans certaines régions, le sentiment d'impunité est si répandu que des viols ont été perpétrés en plein jour », a-t-il déclaré.

Karlyn*, soutenue par BAI, a été agressée dans la journée par deux hommes.

"J'ai dû démissionner de mon travail dans une usine de confection et déménager à la campagne parce que des membres de gangs me cherchaient", dit-elle. Son dossier est en attente au bureau du procureur de la République.

Dans ses derniers chiffres publiés en mars dernier, l'ONU estime que 23% des femmes mariées ou en concubinage seront abusées sexuellement ou physiquement par un partenaire au cours de leur vie. L'année dernière, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires a déclaré que le nombre de cas enregistrés en Haïti avait augmenté de 377 % en 2020.

BAI, en partenariat avec l'Institut américain pour la justice et la démocratie en Haïti, offre un soutien indispensable.

Des personnes protestent contre le viol collectif présumé d'une adolescente à Khartoum, au Soudan, le 15 mars 2022.
Manifestations au Soudan après le viol collectif présumé d'une jeune femme par les forces de sécurité
Lire la suite
Les femmes sont référées par des organisations telles que Médecins Sans Frontières, qui fournissent les soins médicaux initiaux après une attaque, et par un vaste réseau de travailleurs de soutien communautaire.

« Nous avons un obstacle pour obtenir justice et c'est le système judiciaire. Nous combattons le système. Nous travaillons le double d'heures pour nous assurer que la victime ne se découragera pas. Nous n'arrêtons pas d'enquêter », déclare Thermezi.

La corruption, la stigmatisation et le blâme des victimes sont monnaie courante, disent les avocats. La corruption n'est que trop courante dans les tribunaux alors que les juges poseront des questions telles que : « Que faisiez-vous dehors à cette heure de la journée ? Qu'est ce que vous portiez? N'est-ce pas une histoire d'amour ?

Les avocats de BAI restent inébranlables. « Je viens d'une famille pauvre et sans voix et je suis heureuse de défendre des femmes qui n'ont personne pour s'exprimer et qui n'ont pas d'argent pour des services juridiques », dit Dorestant-Lefruy.

"Nous rencontrons de nombreux obstacles pour obtenir justice pour les femmes... mais le travail me donne la force et le courage de parler pour ces femmes."

Marc-Henry aime ce message


    La date/heure actuelle est Sam 1 Oct 2022 - 17:05