Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

L'affaire des emetteurs a Bouthilliers devant la justice

avatar
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

L'affaire des emetteurs a Bouthilliers devant la justice Empty L'affaire des emetteurs a Bouthilliers devant la justice

Message  gwotoro Sam 1 Sep 2007 - 18:14

Haïti : Des responsables des médias membres de l’ANMH cités comme témoins dans l’affaire de Boutilliers le 13 janvier 2004.

Les responsables de trois des cinq médias dont les émetteurs avaient été bousillés le 13 janvier 2004 à Boutilliers étaient mercredi au Tribunal criminel.

Anne-Marie Issa de Signal FM, Aruns Bellevue de Radio Galaxie, Marvel Dandin de Radio Kiskeya, soutenus pour l’occasion par Jacques Sampeur de Radio Antilles Internationale et par Léopold Berlanger de Radio Vision 2000 avaient été invités à comparaitre comme témoins dans le cadre du jugement de quatre individus écroués au Pénitencier National sous d’autres chefs d’accusation mais soupçonnés d’implication dans cet acte de sabotage.

Anne-Marie Issa, à la fois, directrice générale de Signal FM et présidente de l’Association Nationale des Medias Haïtiens a déclaré n’avoir pas compris que la justice ait pu les inviter à comparaitre comme témoins dans ce dossier alors qu’ils sont, au vu et au su de tout le monde, les premières victimes.

De l’avis du numéro un de l’ANMH, les témoins auxquels la justice aurait dû faire appel sont tout d’abord les gardiens du site de Boutilliers qui ont été ligotés et battus ce jour-là, et dans une certaine mesure le propriétaire du site, mais pas les responsables des médias concernés.

De plus, Anne-Marie Issa s’interroge sur l’un des faits marquants de cette comparution, l’absence de l’un des quatre suspects au box des accusés. On a été le chercher, dit-elle, par la suite l’on est revenu avec quelqu’un d’autre, et les officiers de la justice et de la police ne trouvaient pas mieux à dire : qu’ils s’étaient trompés de prévenu.

Pour elle, il s’agit de lacunes assez graves dans le mode de fonctionnement de la justice. Ce qui prouve une fois de plus, soutient Anne-Marie Issa, comment le système judiciaire national est boiteux.

La présidente de l’Association Nationale des Medias Haïtiens déplore également les agissements des proches de ces prévenus, présents à l’occasion, et qui se sont montrés quelque peu agressifs à leur endroit.

Le Tribunal criminel renvoie l’affaire au mardi 4 septembre prochain en attendant de pouvoir repérer à la prison civile de Port-au-Prince, l’accusé ayant manqué à l’appel.

Idson Saint-Fleur
saintfleuri@yahoo.fr

    La date/heure actuelle est Jeu 6 Oct 2022 - 14:20