Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

Réflexions

avatar
Arché Jean
Senior


Masculin
Nombre de messages : 88
Localisation : Boston, Massachusetts
Loisirs : Reading, writing, sports and travel
Date d'inscription : 12/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Réflexions Empty Réflexions

Message  Arché Jean Jeu 18 Fév 2010 - 21:11

Réflexions

Après plus d’un mois de pleurs, de douleur, maintenant le moment est de nous ressaisir afin de passer à la reconstruction du pays. Je dois avouer que nous ne cesserons jamais de pleurer la mort de nos frères et sœurs tombés ce mardi 12 Janvier 2010. C’est une date inoubliable. Cependant nous devons essuyer les larmes de nos yeux et passons en revue les 206 années de notre histoire en tant que nation libre, indépendante. Comme l’autre de dire : « Méditer sur le passé c’est travailler pour l’avenir ». Et moi j’ajoute : « Faire l’autocritique du passé c’est corriger les erreurs du passé dans le présent afin d’éviter de construire un avenir tissé des erreurs du passé. »

Le 12 Janvier 2010 restera un jour inoubliable dans les annales de l’histoire du peuple haïtien. Ce jour a mis à clair ou à jour le vrai visage de la nation haïtienne avec tous ses déboires, misères, corruption, orgueils et perversion. Si pour certains ce jour était de la détresse et de l’étonnement, pour d’autres ce n’était rien car des le 16 janvier ils étaient prêts à ouvrir leurs magasins, voire même vaquer à leur occupation si les marines leur donnaient sécurité (lire Washington post : http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/201001/17/AR2010011702941.html).

Je me demande souvent si dans nos murs il n’y a pas des apatrides ou des fanfarons qui ne travaillent seulement que pour assouvir leur soif d’argent. Après avoir ramassé, pillé les ressources du pays, ils vont se cacher dans des palais achetés avec l’argent du peuple. Cependant, je crois que tout un chacun doit tirer ou apprendre une leçon de la tragédie du 12 janvier, laquelle a révélé d’abord à nous (tous Haïtiens) le vrai visage du pays, de ses institutions et du pouvoir étatique. Cette tragédie met à nu aux yeux de tous spectateurs et sympathisants, particulièrement aux yeux des observateurs étrangers, notre faiblesse, notre manque de gouvernance, nos pratiques de corruption après 206 ans d’indépendance.

Quelles leçons en tirer de tout cela? Continuerons-nous à amasser les trésors du pays pour les emmagasiner dans des banques étrangères? Aurons-nous toujours dans le pays un petit groupe d’individus qui se soucient uniquement de leur commerce et intérêts mesquins, voir même ils refusent de payer des taxes qui pourraient être investies dans des projets d’infrastructure si le pays aurait eu un gouvernement crédible, honnête, et progressiste? Aura-t-il toujours dans le pays des douanes privées? Haïti est le seul pays au monde où des particuliers ont leurs ports d’embarquations et de débarquations. Quand on parle de ces choses, la mort vous est déjà réservée, car ces gens-là possèdent beaucoup d’argent et ils sont prêts à passer à l’attaque pour défendre leurs intérêts mesquins. Y-aura-t-il toujours dans le pays une armée qui travaille au détriment du patrimoine national, car ses membres sont toujours prêts à verser le sang de citoyens paisibles et honnêtes qui refusent de boire l’eau sale préparée par le pouvoir ou les classes privilégiées.

Durant 206 ans nous avons vécu dans un climat de mensonge, de dilapidation des biens de l’état, de diffamation, d’irresponsabilité politique et de détachement de nos devoirs de citoyens. Souvent au lieu de payer nos taxes nous préférons dépenser des millions de dollar pour déraciner ou éliminer ceux-là qui se font le devoir de nous rappeler cette tache noble, idéale.

Chers frères et sœurs, il y a tant d’autres tares qui nous ont rongés depuis notre existence de peuple libre, mais le temps nous fait défaut. Simplement j’aimerais terminer ces lignes de réfection en disant à tout un chacun (d’abord a moi) que tout aura une fin. Si le 12 janvier certains d’entre nous sont épargnés, nous ne le serons pas au jour du jugement si nous ne cessons d’être égoïstes, amis de l’argent, méchants, vendeurs de pays, hypocrites, faux patriotes, irresponsables, diffamateurs. Car nos comportements sont responsables de tous les maux qui ravagent notre chère Haïti. Si âpres 206 ans d’indépendance, nous n’avons même pas un corps de sapeurs-pompiers, pas d’électricité dans la soi-disant capitale du pays, pas d’infrastructures ; si en ce plein 21eme siècle la terre de Capois La mort et de Dessalines est dépourvue même des structures élémentaires de base, ki moun ki r[size=12]esponsab? Le peuple à qui nous avons refusé tout droit à l’éducation, aux soins médicaux et tout ce qui pourrait l’aider à devenir des hommes et des femmes dignes de leur condition de vie sociale. Ou ceux-là qui se sont accaparés du pouvoir politique, des ressources économiques du pays dès le 1er janvier 1804. Réfléchissons sur nos comportements comme fils d’Haïti. Il est temps que nous cessions d’être des exilés vivant sur la terre de nos ancêtres, au contraire nous devons devenir des fils et filles qui travaillent pour le progrès et l’avancement de notre alma mater tout en sacrificiant nos intérêts personnels et égoïstes pour donner priorité aux intérêts nationaux.

Bon entendeur salut, Jésus revient bientôt.


Arché Jean

    La date/heure actuelle est Mer 5 Oct 2022 - 15:27