Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

ELIZABETH PREVAL CANDIDATE ANITICIPEE /SON PROJET EDUCATION

kakakok
kakakok
Super Star
Super Star


Féminin
Nombre de messages : 5241
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

ELIZABETH PREVAL CANDIDATE ANITICIPEE /SON PROJET EDUCATION Empty ELIZABETH PREVAL CANDIDATE ANITICIPEE /SON PROJET EDUCATION

Message  kakakok Sam 1 Mai 2010 - 20:13

L’école après le 12 janvier

1 mai 2010 | Publié dans la catégorie : Articles

Avec des centaines d’écoles effondrées et une grande partie du personnel enseignant disparu lors du séisme, le secteur de l’éducation a du mal à se remettre de cette tragédie. Pourtant, les élèves ont bel et bien repris le chemin de l’école. Les enseignants aussi. Mais l’école se fait d’une manière bien différente d’avant le séisme.


ELIZABETH PREVAL CANDIDATE ANITICIPEE /SON PROJET EDUCATION Article1196_m ELIZABETH PREVAL CANDIDATE ANITICIPEE /SON PROJET EDUCATION GalerieQuand on lui demande son nom, ce petit garçon de quatre ans, en classe maternelle à l’école Frères Garnier, vous regarde dans les yeux sans répondre. On aurait dit qu’« il a donné sa langue au chat ». Pourtant, s’il ne répond pas ce n’est nullement à cause d’un imaginaire félin, mais plutôt parce qu’il est trop occupé à s’éponger, à l’aide de sa petite serviette colorée, le visage en sueur. En effet, sa salle de classe est étouffante, établie, comme elle l’est, sous une bâche.

L’établissement scolaire Frères Garnier a dû être relocalisé après le séisme du 12 janvier, le bâtiment qu’il occupait présente de sérieuses fissures. Maintenant, l’école, située aux abords d’une rue très passante, est une sorte d’étroit hangar fait de morceaux de tôles avec pour toit une grosse bâche. Les conditions d’apprentissage y sont extrêmement difficiles.

Inconfort, chaleur et poussière sont le lot quotidien de ces écoliers dont les classes fonctionnent sous une bâche. Certains moments sont encore plus désagréables, notamment lorsque la chaleur est à son paroxysme. « La chaleur est pratiquement insupportable entre 10 heures et midi. Les élèves et les professeurs sont véritablement inconfortables », affirme le directeur de l’école, Pierre Gaston Garnier.

Et ce ne sont pas les instituteurs qui diront le contraire. Beaucoup d’entre eux ont également recours à leur serviette pour s’essuyer le visage ou le cou. Pire, ils n’ont pas seulement la chaleur à affronter, ils doivent aussi se surpasser pour maintenir l’attention des élèves. « A certaines heures de la matinée, les enfants, incommodés par la température, ne prêtent plus attention à ce qui se fait en classe mais ont plutôt tendance à somnoler. Souvent, nous devons arrêter le cours pour leur tamponner le visage avec un peu d’eau ou encore pour faire des activités susceptibles de les réveiller », a fait remarquer Marie Lunie Labonté, enseignante en 2e année du primaire.

Mais ce type d’activités, le plus souvent des chants, peuvent aussi constituer une entrave à l’apprentissage, particulièrement pour les élèves des autres classes qui sont dans le même espace. « Lorsque les plus jeunes chantent tout juste à coté, il est impossible pour les grands de ma classe de se concentrer. Je suis pratiquement obligé d’attendre la fin de ces activités pour continuer mon cours », a pour sa part signalé Richardson Joseph, qui enseigne en 5e année du primaire.

Mais les problèmes auxquels est confrontée l’école Frère Garnier, est loin d’être un épiphénomène. C’est plutôt le lot de l’ensemble des écoles de la capitale qui sont sous des bâches ou sous des tentes. A l’institution vision Nouvelle, située à Delmas, la situation n’est guère différente.



Voici au nom de qui ce pion du goupe mafieux de Bourdon compte prolonger son sejour sur les ruines du palais national....

Je trouve cela un peu " se lever un matin e s'interesser a l'education " apres avoir presque tout une vie a plaisirer les hommes au pouvoir et aux abors du pouvoir......san pa janm vizite yon lekol avan 12 janvier , san pa jan distribye yon kaye !

Antouka Bethbeth kess leta gran louvri ! Nap tann ou !u we koman nou te netoye bouda Michel Benett prepare w Madan " Viv nan kwizinn se yonn menm jounen jodya eske ou pare pou vini vann maje a !

cHE MADAN M MWEN KONNEN LAJAN AK POUVWA FE CHEN DANSE E KOMM OU SE MANB DE LA SALLE D'EN HAUT " SALLE UP " OU PARE POU FE TOUT BAGAY ANPIL BAGAY POU LAJAN....

    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2022 - 18:50