Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

Un site pour unir les peuples créoles

avatar
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Un site pour unir les peuples créoles Empty Un site pour unir les peuples créoles

Message  gwotoro Mar 5 Déc 2006 - 23:18

Article tire du Matin

Un site pour unir les peuples créoles


Natif de Rodrigues, Louis Georgy De Lamare Lamvohee est un activiste créole qui a émigré en Australie. Il détient un master en Relations internationales de l’Université de Sydney. Animé par un profond intérêt pour la créolité, l’année dernière, il a fondé l’Organisation internationale des peuples créoles (IOCP) conjointement avec le professeur Raphael Confiant de l’Université des Antilles. Cette association dont le siège est à Sydney a pour but de regrouper des créolophones issus de toutes les régions du monde comme : Haïti, Ile Maurice, Réunion, Rodrigues, Seychelles, Martinique, Guadeloupe, Guyane, Sainte Lucie, Marie-Galante,…

Pour faciliter l’échange entre les peuples créoles, l’OICP a mis en ligne un site Internet : www.iocp.info.

M. Lamvohee, dans une entrevue accordée à notre collaboratrice Marie Ludie Monfort, nous parle davantage de ce site.

Présentez-nous le site de l’IOCP, depuis quand est-il en ligne ? Qu’est-ce qui vous a motivé à le créer ?

Le site a été créé en juillet 2005. À la suite de la mise sur pied de l’IOCP (mai 2005), il fallait dans un premier temps expliquer toute la philosophie de l’IOCP, l’historique de la chose créole, et le besoin de continuer avec l’esprit Pan-créole. Il y avait un vide laissé par la défunte BannZil Kreol. Alors, Rapahel Confiant et moi avons repris le flambeau de regrouper les Créoles, créolistes, militants culturels, activistes, poètes, écrivains, artistes créoles éparpillés à travers le monde. Le but principal de l’IOCP est que les Créoles du monde doivent et d’abord mieux se connaître à travers les contacts et rencontres. Il fallait aussi dans un deuxième temps faire connaître leur culture au monde. Une culture riche, une culture et un peuple qui apporte une nouvelle civilisation au monde. Nous, Créoles, devons être fiers de cela.

Le site IOCP est donc un point de rencontre pour l’univers créole où l’on arrive à connaître un peu ce qui se passe dans les îles et diasporas créoles. Nous avons commencé modestement bien sûr avec moi comme animateur de ce site mais graduellement nous recevons des informations de partout et nous continuons à établir des contacts avec des correspondants un peu partout. Je suis heureux que vous fassiez partie de ce réseau. Un grand merci en passant à notre webmaster Francesca Palli, qui est basée en Suisse et qui fait tout cela sur une base volontaire.

Parlez-nous un peu de l’équipe de l’IOCP ?

Pour démarrer l’IOCP, nous avons fait appel à ceux qui ont une expérience dans le domaine Pan-créole et qui ont participé à des forums internationaux, des personnages très connus dans le monde créole comme Rapahel Confiant qui a été également un militant culturel de longue date.

En ce qui me concerne, depuis 1982, je suis le débat créole et fais ce que je peux pour la promotion de cette culture. L’équipe avec laquelle nous avons démarré en 2005 comprenait aussi des nouveaux. Mais avec la diffusion de l’information et les nouveaux contacts établis, il y a eu un enthousiasme grandissant avec la venue de nouvelles recrues qui ont accepté des postes de responsabilité. Nous sommes aujourd’hui fiers d’avoir au sein du comité central des jeunes comme Rodolf Etienne, coordonnateur pour la Caraïbe, Jimmy Harmon coordonnateur pour l’Océan Indien et des jeunes comme Frédérique qui nous représentent en Haïti.

Il faut surtout noter mon ami Paul Comarmond, le nouveau assistant secrétaire général, qui fait un excellent travail avec la diaspora créole à Toronto et nous avons également des gens de calibre tel Pierre Roland Bain comme conseiller. Rapahel Confiant reste toujours président de l’IOCP.

Êtes-vous satisfait jusqu’ici des résultats obtenus à partir de la création du site ? Si non que comptez-vous faire ?

Il va sans dire que le site est très important comme outil de communication et d’information et un point de convergence. Beaucoup de contacts qui ont été faits et des gens/créoles que j’ai rencontrés dans le cadre de mes voyages, c’est le site qui a été à l’origine de nos correspondances. Il y a aussi ceux qui visitent le site régulièrement et maintiennent un contact régulier par e-mails.

Toutefois je sais que le site est encore méconnu dans certaines parties du monde, par exemple, c’est à la suite de mon voyage dans l’Océan Indien que les journalistes de là-bas ont porté un vif intérêt au site pour tout comprendre des actions entreprises par l’IOCP et connaître les objectifs, les démarches aussi bien que les réalisations.

Cependant, nous avons encore du travail à faire pour mieux positionner le site et l’IOCP dans les Caraïbes. Tout comme l’IOCP a encore du chemin à parcourir, le site, qui en est le porte-parole, jouera de plus en plus un rôle important dans le processus de communication. Ainsi, nous espérons avoir encore plus de correspondants et donc plus de nouvelles, surtout culturelles, des îles ou diasporas créoles.

À suivre...

mardi 5 décembre 2006

    La date/heure actuelle est Jeu 1 Déc 2022 - 12:40