Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti



Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.

-33%
Le deal à ne pas rater :
Casque The Mandalorian, Casque électronique Premium Star Wars
100.99 € 149.99 €
Voir le deal

Feu vert à la Munisthah et la PNH pour traquer les bandits

Rico
Rico
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Feu vert à la Munisthah et la PNH pour traquer les bandits Empty Feu vert à la Munisthah et la PNH pour traquer les bandits

Message  Rico Ven 22 Déc 2006 - 23:17

La MINUSTAH et la PNH autorisés à traquer les bandits dans leurs derniers retranchements

Par [email]Jean Monard Metellus[/email]InfoHaiti.net (Port-au-Prince, HAITI)

Le gouvernement n'entend plus lésiner sur les moyens pour porter les bandits à mettre bas les armes et permettre à la population de soufler un peu. Après des temps d'hésitation et de vaines tentatives de régler la question à l'amiable, l'exécutif aurait finalement donné le feu vert à la mission de stabilisation des nations unies en Haïti (MINUSTAH) ainsi qu'à la police nationale d'Haïti pour aller traquer les bandits, criminels et kidnappeurs jusque dans leurs derniers retranchements. L'arme de la dialectique n'aurait pas donné les résultats escomptés, le gouvernement joue maintenant "gros" en optant pour la "dialectique des armes" qu'il a longtemps cherchée à éviter, héritage politique oblige.

C'est le représentant spécial du secrétaire général des nations unies en Haïti, le guatémaltèque Edmond Mulet qui a confirmé la décision de l'exécutif haïtien. Le diplomate onusien trouvait toujours facile de se cacher derrière la sempiternelle excuse que les forces onusiennes ne pouvaient agir sans l'aval des autorités légales haïtiennes et maintenant, aucun prétexte ne pourra plus justifier l'inaction ou une quelconque attitude attentiste des soldats étrangers devant le drame de l'insécurité et du kidnapping en Haïti.

Le premier ministre Jacques-Edouard Alexis qui cherchait à construire son capital politique et préparer la présidentielle de 2011 en protégeant l'électorat lavalas constitué en partie de ces brigands et chefs de gangs s'est finalement rendu à l'évidence qu'il pourrait perdre l'essentiel ainsi que son poste de chef du gouvernement (devant le parlement) s'il persiste dans cette voie politique à la fois suicidaire et cynique. Le ministre de la justice, Me René Magloire a donc confié que des mesures énergiques, draconiennes même ont été prises pour faire face à cette intolérable insécurité. Il a rappelé les dispositions déjà présentées à la presse par le secrétaire d'Etat à la sécurité publique, Me Luc Eucher Joseph et qui font suite aux recommandations de la commission mixte à propos du délicat sujet de l'insécurité soumises au président du conseil supérieur de la police nationale d'Haïti, M. Jacques-Edouard Alexis. Et c'est sans doute à cette issue que le chef de l'Etat avait pensé lorsqu'il avait conseillé aux bandits, lors de sa visite à Cité Militaire peu après sa prestation de serment, de déposer les armes s'ils ne veulent pas y laisser leur peau. Le pays est impatient de connaitre la suite de tout cela.
Rico
Rico
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Feu vert à la Munisthah et la PNH pour traquer les bandits Empty Re: Feu vert à la Munisthah et la PNH pour traquer les bandits

Message  Rico Ven 22 Déc 2006 - 23:23

UNE DIZAINES DE TUES ET DES BLESSES A CITE SOLEIL CE VENDREDI



Par [email]Jean Monard Metellus[/email]InfoHaiti.net (Port-au-Prince, HAITI)



Feu vert à la Munisthah et la PNH pour traquer les bandits Char-de-la-Minustah2La mission de stabilisation des Nations-Unies en Haïti (MINUSTAH) conduit depuis l'aube ce vendredi une opération conjointe avec la police nationale d'Haïti (PNH) dans le plus grand bidonville de la capitale, Cité Soleil dans le but de déloger les chefs de gangs, criminels et kidnappeurs qui y ont établi leur quartier général. Les premières informations disponibles sur cette offensive d'envergure des forces onusiennes et haïtiennes font état d'une dizaine de morts et autant de blessés mais, le bilan pourrait être beaucoup plus lourd en raison de l'intensité des frappes et du contin-gent de soldats et de policiers déployés. Mme Sophie Boutaud de la Combe, la porte-parole de la MINUSTAH a confirmé cette opération qui a débuté peu après 4 hres locales mais s'est réfusée à indiquer le nombre de personnes qui auraient été tuées ou blessées.

Un véhicule blindé de la mission onusienne aurait été incendié par les bandits de Cité Soleil mais la porte-parole de lONU dément que l'engin ait été intercepté par ces derniers. "Il s'agit d'un véhicule qui est tombé en panne et qui a été incendié par la suite, donc inopérationnel", a néanmoins indiqué Mme de La Combe. Jusqu'à la mi-journée de ce vendredi, les tirs continuent à être entendus dans ce bidonville où vivent plus de 300.000 personnes. Des blessés sont acheminés à l'hôpital Ste Catherine, située à l'intérieur de la Cité et aussi dans d'autres hôpitaux tenus par l'Organisations Médecins sans Frontières.

Notre reporter Frantz Pierre-Louis qui se trouve sur place fait état de l'intensité des tirs mais, il lui est pour le moment impossible de vérifier les informations faisant état d'une cinquantaines de tués et de blessés. Non plus, il ne peut confirmer la mort d'un frère du chef de gang tristement célèbre dénommé Bélony.

Il faut dire que depuis hier, le représentant spécial du secrétaire général des nations unies en Haïti, le diplomate guatémaltèque Edmond Mulet avait donné le ton lorsqu'il avait indiqué que le gouvernement avait donné le feu vert à la MINUSTAH et à la police nationale pour rentrer dans les quartiers chauds et à risque pour traquer les bandits.

    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2022 - 1:34