Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

Haiti en Marche opine sur nos politiciens haitiens

2 participants

Aller en bas

Haiti en Marche opine sur nos politiciens haitiens Empty Haiti en Marche opine sur nos politiciens haitiens

Message  gwotoro Mer 5 Sep 2007 - 21:59

POLITIQUE HAITIENNE

Les Comédiens plus audacieux que jamais !


MIAMI, 2 Septembre - Au fil des événements de la semaine et à la faveur de la crise qui agite le Sénat que l'on voit forcé de revenir, machine arrière toute, sur sa velléité d'interpeller le Premier ministre car devant rabaisser son caquet face à la pression internationale (y compris les Etats-Unis en la personne de son ambassadeur), on distingue trois catégories de politiciens en Haïti : les grands magouilleurs, les fous furieux et les autres.

Les grands magouilleurs, oui grands par leur audace à toute épreuve, changeant de discours plus vite qu'ils ne changent de chemise. Mais en toute occasion capables de la plus parfaite sincérité. Ce sont les champions toutes catégories du machiavélisme de salon, du cynisme en col blanc qui nous tient lieu aujourd'hui d'idéologie politique. Ce sont les plus forts et, hélas aussi, les plus rassurés sur leur avenir.

Les fous furieux sont cependant encore plus dangereux parce que se lançant (et lançant les autres à leur suite) dans des aventures dont ils se moquent de savoir la finalité et les conséquences. Doués d'un certain charisme, comme le sont souvent les vrais fous (on pense à Raspoutine), leur naïveté souvent doublée d'une très grande vanité les rend encore plus vulnérables à la manipulation des secteurs organisés.

Quant aux autres, ceux qui ne font partie ni du premier ni du second groupe, que ce soit par conviction (une qualité bien entendu en voie de disparition), que ce soit par pusillanimité, eh bien ils ne savent plus aujourd'hui à quel saint se vouer. Ils sont totalement livrés à eux-mêmes. Ils louvoient. De plus en plus souvent. Et pour cause. Car ils ne peuvent s'empêcher d'avoir le sentiment de se mettre constamment en danger.

Une feuille de vigne...

En effet, la politique ne fonctionne pas dans le vide. La politique a horreur du vide. Même les autocrates éprouvent le besoin de se donner une couverture. Une feuille de vigne. C'est le Parti National des duvaliéristes dont on a toujours entendu parler mais que personne n'a jamais rencontré.

Le vrai problème politique aujourd'hui en Haïti est qu'il n'y a ni base ni idéologie. Les grands magouilleurs et les fous furieux ont la partie belle, n'ont ni état d'âme ni aucun compte à rendre à personne. Tandis que la troisième catégorie ne trouve aucun support, ni populaire ni idéologique.

Il suffit d'avoir un peu de patience. Attendre tranquillement que son tour revienne et vous allez voir ce que vous allez voir. Haïti " se tè glise ". En Haïti, tout ne dure qu'un temps. Un proverbe devenu la seule stratégie pour le moment. Qui dit mieux, devenu la seule idéologie dans un monde qui célèbre la mort de l'idéologie. Au jeu des rapports de force, où le pouvoir n'a cure de sonder l'impact de ses politiques auprès de la grande majorité (que ce soit la lutte contre la corruption ou la privatisation des entreprises publiques), le statu quo se fait fort en effet de l'emporter tôt ou tard sur les forces du changement. Tant que ces forces ne sont que le fruit du volontarisme au sommet, mais sans le support d'une organisation plus large et plus dynamique comme c'était par exemple le cas de la réforme agraire sous le premier mandat présidentiel de René Préval.

A preuve, voyez comment la lutte contre la corruption ne tient qu'à un fil et aurait pu disparaître la semaine dernière, effacée d'un jour à l'autre. N'était l'intervention de l'international. D'abord les déclarations choc du chef sortant de la mission de maintien de la paix (Minustah), M. Edmond Mulet. Puis la visite de l'Ambassadeur Janet A. Sanderson au Sénat. Afin que nul n'en ignore.

D'autant plus que le président Préval s'envolait le lendemain pour les Etats-Unis. Officiellement " en voyage privé pour raisons médicales. "

Mais il n'empêche que les dossiers en question sont nationaux avant toute chose, non internationaux. Donc retour à la case départ.

La voix de son maître !...

Pour finir, contrairement à tous les autres peuples de la terre, les Haïtiens ne sont jamais à court d'une idéologie, celle qu'ils re-sortent aujourd'hui encore plus que jamais dès que ce sont leurs intérêts personnels qui sont en jeu, bref le nationalisme. Le sabre de Dessalines, le général qui a fait mordre la poussière aux forces d'intervention napoléoniennes en 1803 et forgé notre indépendance de première nation nègre libre et souveraine.

Comme ce fut la semaine dernière encore le cas après le message jugé " insultant " du numéro 1 de la Minustah. Mais il a suffi de la visite de l'Ambassadeur Sanderson pour remettre les pendules parlementaires à l'heure et les sabres dans leur fourreau. La voix de son maître !

Mais il y a un plus grave danger. Que cette banalisation d'un sentiment vrai et profond, le sentiment national, à plus forte raison chez un peuple qui n'a été pénétré d'aucune autre idéologie (même par un quelconque fondamentalisme religieux) ne vienne à faire jurisprudence. Et qu'on en vienne à considérer tous les Haïtiens à l'aune de la plus grande majorité de nos politiciens. C'est à dire comme de simples bluffeurs (" Les Comédiens " de Graham Green).

C'est là le plus grand tort que ces derniers sont en train de faire à notre pays.

Haïti en Marche, 2 Septembre 2007

gwotoro
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Revenir en haut Aller en bas

Haiti en Marche opine sur nos politiciens haitiens Empty Re: Haiti en Marche opine sur nos politiciens haitiens

Message  revelation Jeu 6 Sep 2007 - 10:37

Dans le monde des lobbyistes, nous aimons travailler les politiciens grands magouilleurs. Ils sont les plus intelligents, les plus maniables. Ils s’adaptent parfaitement à n’importe quelle situation.
Ils sont les plus influents, zélés et les plus rassures sur leur avenir, et l’avenir de leur famille.
Ils sont très compétitifs et se bousculent constamment et avec gentillesse dans les corridors des affaires.
Quelque soit la situation, ils ne sont jamais perdants. Yo toujou fe la denye.
Ils ont cette philosophie « chacun pour soit, Dieu pour tous ». Les politiciens grands magouilleurs sont plus optimistes, réalistes et font bouger le monde des affaires.
Ils voient la vie en rose. La vie est courte profitons en car demain nous appartient pas!!
Nous aimons travailler avec eux.

Il est très difficile de travailler avec Les politiciens fous furieux, les activistes, les populistes.
Ils sont dangereux surtout quand ils se lancent et lançant les autres à leur suite dans des aventures dont ils se moquent de savoir la finalité et les conséquences. Doués d'un certain charisme, comme le sont souvent les vrais fous (on pense à Raspoutine), leur naïveté souvent doublée d'une très grande vanité les rend encore plus vulnérables à la manipulation des secteurs organisés. Haiti en Marche.
Ils pensent qu’ils ont la clef des problèmes du monde. Ils sont toujours prés à critiquer ceux qui ont réussis à la sueur de leurs durs labeurs.
Ils sont racistes et méprisent la prospérité des Euros.
Ils sont traumatises et froisses par l’esclavage et l’exploitation de l’homme par l’homme.
Ils ne croient pas à la globalisation sociale et économique. Ils sont très suspects et douteux.
Ils pensent que les "blancs"(les etrangers, noirs ou blancs) sont toujours prés a les exploites. Ils sont jaloux du succès de leurs frères et sœurs. Ils les appellent des « Uncle Toms, and Aunt Jaminas ».
Mais, Ils sont prêt à exploiter la misère des autres et aiment avoir une foule de fanatiques après eux.
Ils sont prés à mourir et à éliminer même physiquement leurs ennemis et leurs propres frères de combat, pour leur idéologie et pour leur conviction.
It’s their way or no way!!Pas de compromis, ni d’entente.
Ils sont incorrigible, irrécupérable avec aucune chance de réhabilitation possible. Ils sont fous furieux quoi !!

Quant aux autres, ceux qui ne font partie ni du premier ni du second groupe, que ce soit par conviction (une qualité bien entendu en voie de disparition), que ce soit par pusillanimité, eh bien ils ne savent plus aujourd'hui à quel saint se vouer. Ils sont totalement livrés à eux-mêmes. Ils louvoient. De plus en plus souvent. Et pour cause. Car ils ne peuvent s'empêcher d'avoir le sentiment de se mettre constamment en danger.Haiti en Marche.

Notre travail, c’est de repêcher les Autres pour qu’ils ne puissent pas tomber entre les mains des fous furieux qui sont prets à les faire des promesses intenables.
Ils sont la majorité des pauvres, les moins éduqués et formés, et les plus vulnérables et peuvent facilement tomber a la tentation des politiciens et intellectuelles fous furieux.

Aidons nous a faire des autres non pas des politiciens grands magouilleurs, et des fous furieux, mais des vrais citoyens haïtiens. Ceux qui aiment leur pays.
Ceux qui, malgré les difficultés économiques, sociales et politiques restent chez eux.
Les professeurs d’écoles, les infirmières, les étudiants, les employés de l’état, les agriculteurs, les commerçants etc.

Révélation
revelation
revelation
Super Star
Super Star

Masculin
Nombre de messages : 3086
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum